Cet article date de plus de neuf ans.

Ligue 1 : c'est plié pour Montpellier... à 95%

Les hommes de René Girard n'ont besoin que d'un nul à Auxerre, lors de la dernière journée, dimanche 20 mai, pour être sacrés champion de France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
René Girard, l'entraîneur de Montpellier, embrasse Louis Nicollin, président du club, après la victoire contre Lille (1-0), le 13 mai 2012. (BORIS HORVAT / AFP)

On refait la 37e journée de Ligue 1 en deux phrases, club par club, mais sans langue de bois.

1- Montpellier 79 points (vainqueur de Lille 1-0). Panne d'inspiration en première période. Panne de courant à la mi-temps. Et l'éclair de génie, sur une contre-attaque emmenée par Olivier Giroud à la 95e minute. Montpellier mérite d'être sacré à Auxerre dimanche prochain. Ne pas prendre un point devant une équipe démobilisée serait indigne d'une des équipes les plus enthousiasmantes de ces dernières années.

2- PSG 76 (vainqueur de Rennes 3-0). Ce match se résume comme une équation (assez facile) . Trois tirs cadrés. Trois buts. Trois buts de Nenê, qui rejoint Olivier Giroud en tête du classement des buteurs.

3-Lille 71 (battu à Montpellier 0-1). Prendre un but sur un contre à la 95e minute ne va pas leur faire que des amis à Paris, mais les Dogues ont joué le tout pour le tout, n'ayant plus rien à perdre. Une attitude suffisamment rare dans le championnat pour ne pas être saluée.

4- Lyon 64 (tenu en échec à Ajaccio 1-1). Pas grand-chose à signaler si ce n'est l'expulsion de Yoann Gourcuff, qui tient vraiment à arriver frais à l'Euro (suspendu, il ne jouera pas le prochain match et en restera à deux matchs pour 2012). Ou alors il vient de griller toutes ses cartes pour aller en Ukraine cet été.

5- Bordeaux 58 (vainqueur de Lorient 1-0). Oui, Bordeaux est européen, après une demi-saison ridicule et une autre laborieuse. D'ailleurs, les Girondins ont joué un match à l'image de leur saison contre un Lorient qu'ils n'ont réussi à battre que sur penalty dans les arrêts de jeu.

6- Saint-Etienne 57 (battu à Nancy 2-3). Les vacances des Stéphanois ont commencé deux semaines trop tôt. Deux buts encaissés dans les vingt premières minutes, et la partie était pliée. A croire qu'ils ne veulent pas de la Ligue Europa ?

7- Rennes 57 (battu à Paris 0-3). Ce n'est pas encore cette année que les Rennais vont battre leur record de points sur une saison (61 en 2008-09). Ce n'est pas encore cette année que les Rennais vont vaincre leur syndrome de la deuxième partie de saison en roue libre. Ce n'est pas encore leur année quoi...

8- Toulouse 56 (tenu en échec à Dijon 1-1). Alain Casanova, dépité sur la suite des opérations : "Je pense que c'est mort pour la Ligue Europa." Il faudrait que les trois concurrents directs qui précèdent le TFC au classement perdent tous, et que Toulouse envoie Ajaccio en L2. Pas gagné en effet...

9- Evian 50 (auteur d'un nul contre Nice 1-1). Ça fait 15 matchs de suite qu'Evian marque un but à l'extérieur. Et cette audace paye : une place dans la première moitié du classement est garantie pour le promu.

10- Marseille 48 (vainqueur d'Auxerre 3-0). C'était le dernier match au Vélodrome de Brandao, mais c'est Gignac, autre sujet de moquerie de l'attaque marseillaise, qui a marqué. Triste.

11- Nancy 45 (vainqueur de Saint-Etienne 3-2). Depuis que l'équipe en béton armé de Jean Fernandez a assuré son maintien, on voit du spectacle. Nancy, meilleur avocat d'une ligue fermée sans relégation?

12- Valenciennes 40 (battu à Brest 0-1). ll n'y a pas que Montpellier qui n'a besoin que d'un nul la semaine prochaine. Daniel Sanchez, l'entraîneur de VA : "Il nous faut toujours un point, celui qu'on était venu chercher ici. On n'a pas d'autre alternative. Ce sera un match décisif contre Caen la semaine prochaine."

13- Nice 39 (accroché par Evian 1-1). Il va falloir se sauver à Gerland, contre Lyon. Heureusement que Lyon a déjà sa 4e place et sa place en Ligue Europa d'assurée...

14- Lorient 39 (battu par Bordeaux 0-1). Il va falloir se sauver face au PSG. On souhaite bon courage aux Lorientais.

15- Sochaux 39 (vainqueur de Caen 3-1). L'optimiste de la jeunesse, par la voix du milieu de terrain Ryad Bouddebouz : "Si on ne fait pas les cons, si on entame le match comme ce soir, on peut même finir 13e ou 14e." Rappelons que Sochaux avait fini 5e l'an passé, histoire de nuancer.

16- Brest 38 (vainqueur de Valenciennes 1-0). Peut on se maintenir avec la plus mauvaise attaque ? Statistiquement, c'est plus faisable qu'avec la pire défense. On verra donc si Brest (30 buts marqués en 37 matchs) fait mentir les statistiques lors de la prochaine journée.

17- Caen 38 (battu par Sochaux 1-3). L'entraîneur Franck Dumas, fataliste : "On a eu la trouille en première période, et si on a peur il ne faut pas faire ce métier-là. C'est incroyablement bête de notre part, je leur avais dit qu'il ne fallait pas se mettre en danger et on prend deux buts sur coups de pied arrêtés. Je crois qu'on est maudits, à chaque fois on joue notre va-tout sur le dernier match."

Encore une fois, la défense caennaise a craqué, ici contre Sochaux le 13 mai 2012. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

18- Ajaccio 38 (tenu en échec par Lyon 1-1). Deux décisions arbitrales font basculer le match : l'expulsion très sévère de Gourcuff et un penalty oublié en fin de match pour Ajaccio. Une forme d'équilibre, en quelque sorte.

19- Dijon 36 (tenu en échec par Toulouse 1-1). Pour se maintenir, marquer et gagner, c'est mieux. Les Bourguignons ont réussi à marquer, ce qu'ils n'avaient pas fait depuis six matchs, mais pas à gagner, ce qu'ils n'arrivent plus à faire depuis huit rencontres. Ça sent très fort la sale année pour la Bourgogne...

20- Auxerre 34 (battu à Marseille 3-0). Relire cette phrase du président Gérard Bourgoin fait très mal, rétrospectivement. Le 2 septembre, il déclarait à L'Yonne Républicaine que "l'objectif était de finir dans les trois premiers." Le club bourguignon ira en fait rejoindre Lens, Monaco, Nantes en L2 après 32 ans de présence dans l'élite.

La détresse des Auxerrois, relégués en L2 après leur défaite à Marseille 3-0, le 13 mai 2012. (VALLAURI NICOLAS / MAXPPP)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.