Liga : en pleine crise, le Barça voit son plafond salarial divisé par quatre, celui du Real Madrid devient sept fois plus important

En Espagne, la Ligue de football professionnel (LaLiga) fixe un plafond salarial pour chaque club en fonction de leur situation économique et de leurs capacités financières.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Joan Laporta, le président du FC Barcelone, lors d'une conférence de presse au Camp Nou le 16 août 2021. (LLUIS GENE / AFP)

La Ligue espagnole de football professionnel (LaLiga) a dévoilé mercredi 29 septembre les plafonds salariaux des clubs professionnels pour la saison 2021-2022. En pleine crise économique, le FC Barcelone est le grand perdant, et son rival de toujours, le Real Madrid, le grand gagnant de l'actualisation de ces critères. Désormais, le club de la Capitale a un plafond sept fois supérieur aux catalans. 

En janvier dernier, le FC Barcelone disposait d'un plafond salarial établi à 382 millions d'euros. Huit mois après, il n'est plus que de 97 millions d'euros. En proie à d'importantes difficultés financières qui l'ont notamment empêché de trouver un accord contractuel avec Lionel Messi, le club barcelonais accumule les handicaps, surtout vis-à-vis de son rival, le Real Madrid. Ce dernier, qui a fini la saison passée dans le vert malgré le manque à gagner de 300 millions d'euros généré par la pandémie, bénéficie d'une hausse remarquable de son plafond. Alors qu'il était de 468 millions d'euros la saison passée, le plafond du club merengue a bondi cette saison à 739 millions d'euros.

Le plafond du Real loin devant tous les autres

C'est de très loin le plafond le plus haut de toute la Liga, devant le Séville FC (200 millions d'euros) et l'Atlético Madrid (171 millions d'euros). Le Barça, pour sa part, n'a que le 7e plafond d'Espagne. Autre club en chute vertigineuse : Valence CF. Egalement enlisé dans de lourds problèmes économiques, le club valencien voit son plafond salarial chuter de 72 millions d'euros par rapport à la saison dernière. Il passe de 103 à 30 millions d'euros, soit le plafond salarial le plus bas de toute la Liga, derrière des clubs modestes comme Cadix, Alavés, Elche, Levante ou le Rayo Vallecano.

Actualisé plusieurs fois chaque saison, le plafond salarial est le montant que les clubs n'ont pas le droit de dépasser avec leur masse salariale, sous peine de devoir payer des pénalités financières. Il est calculé selon la différence entre les revenus (publicité, vente de joueurs, contrats de sponsoring, revenus des droits TV, abonnements, billetterie, primes de compétitions, etc.) et les coûts structurels (salaires des employés non sportifs, coûts d'exploitation, achats de joueurs, etc).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liga

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.