Cet article date de plus de deux ans.

L'ex-président du Barça Sandro Rosell acquitté dans une affaire de blanchiment

Ex-président du FC Barcelone et ex-cadre chez Nike, Sandro Rosell, avait été jugé fin février dans une affaire de blanchiment liée notamment à la vente de droits télé de matches de l'équipe du Brésil. Il a été acquitté ce mercredi par la justice espagnole, faute de preuves, après 21 mois de détention provisoire.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (FERNANDO VILLAR / POOL)

Accusé en compagnie de son épouse et de quatre collaborateurs de "blanchiment de capitaux à grande échelle", Sandro Rosell, l'ex-président du Barça (2010-2014), était en détention provisoire depuis mai 2017. Il était soupçonné d'avoir touché et blanchi près de 20 millions d'euros provenant de commissions illicites liées à la vente de droits télévisés de la sélection du Brésil. Ses relations avec l'équipementier Nike, où il avait occupé une fonction de cadre, étaient notamment pointées du doigt. Alors que le parquet de l'Audience nationale, haut tribunal madrilène, réclamait 11 années de prison et 59 millions d'euros d'amende, Rosell a été acquitté par la justice espagnole mercredi, deux mois après son procès.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liga

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.