Football : en larmes, Vinicius Jr avoue que le racisme "diminue son envie de jouer"

L'attaquant international brésilien s'est exprimé en conférence de presse, lundi, à la veille de la rencontre de la Seleçao face à la Roja en match amical à Madrid, mardi.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'attaquant brésilien du Real Madrid, Vinicius Jr, en larmes en conférence de presse, à Madrid le 25 mars 2024, à la veille du match amical entre l'Espagne et le Brésil. (PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP)

Les mots sont forts. Vinicius Junior a déclaré, lundi 25 mars, que son "envie de jouer diminuait" au fil des insultes racistes subies en Espagne, lors d'une conférence de presse au cours de laquelle il a fondu en larmes. L'ailier brésilien a pris la parole à la veille du match amical contre l'Espagne, organisée en réponse aux ségrégations dont il est fréquemment victime depuis son arrivée à Madrid en 2018.

"Je suis désolé. Je veux juste jouer au football. Je veux juste jouer, je veux tout faire pour mon club et pour ma famille et que les personnes noires ne souffrent plus jamais", s'est livré Vinicius Jr, très ému devant la presse.

"Je vois cela depuis longtemps, et à chaque fois que cela arrive je me sens plus triste, et à chaque fois j'ai moins envie de jouer", a-t-il expliqué. "Depuis la première fois que je me suis plaint de racisme en Espagne, la situation n'a cessé de s'aggraver... Ils m'insultent à cause de la couleur de ma peau pour que je joue moins bien sur le terrain", a-t-il lancé, ajoutant que l'Espagne n'est pas "un pays raciste" mais "qu'il y a beaucoup de racistes, dont une grande partie dans les stades."

"Je resterai dans le meilleur club du monde, en marquant autant de buts que possible", a-t-il néanmoins déclaré. Fréquemment pris pour cible par les supporters adverses, "Vini" est devenu une figure de proue de la lutte antiraciste de l'autre côté des Pyrénées. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.