Coupe du Roi : le Barça écrase l'Athletic avec un but de Griezmann et s'offre son premier trophée de la saison

Grâce notamment à un but d’Antoine Griezmann, le FC Barcelone s’est facilement imposé en finale de la Coupe du Roi face à l’Athletic Bilbao (4-0).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Les joueurs du Barça célèbrent la victoire face à Bilbao, le 17 avril 2021, en finale de la Coupe du Roi (CRISTINA QUICLER / AFP)

L’Athletic Bilbao n’est décidément pas en réussite en Coupe du Roi. Deux semaines après avoir perdu en finale de l’édition 2020 - décalée d’un an en raison de la pandémie - face à la Real Sociedad (0-1), le club basque s’est incliné samedi 17 avril face au FC Barcelone à l’Estadio de la Cartuja à Séville en finale de l’édition 2021 (0-4). En remportant la 31e Coupe du Roi de son histoire, le Barça est assuré de ne pas enchaîner une deuxième saison blanche consécutive.

Ronald Koeman, l’entraîneur du club catalan, peut notamment remercier Antoine Griezmann. Le Français, titulaire au coup d’envoi de la rencontre - au contraire d’Ousmane Dembélé, entré en cours de jeu -, a su débloquer une rencontre au cours de laquelle les Barcelonais pouvaient commencer à nourrir quelques doutes. Tout au long du match, le Barça a fait le siège du but de Bilbao, avec une possession de balle indécente de près de 80% sur l’ensemble des 90 minutes. Mais sans parvenir à trouver l’ouverture.

Douze minutes en enfer pour l'Athletic

Du moins jusqu'à l'heure de jeu. C'est à ce moment-là de la rencontre que Griezmann a su faire sauter le verrou basque, sur un centre parfait de Frenkie de Jong (60e). Dix minutes plus tôt, le champion du monde 2018 s’était retrouvé exactement dans la même situation mais avait buté sur Unai Simon (48e). D’abord sauvé en tout début de match par son poteau sur une frappe de De Jong (5e), le gardien de l’Athletic Bilbao a enchaîné les arrêts de grande classe, notamment un exceptionnel devant Sergio Busquets (53e) pour maintenir son équipe en vie.

C’était sans compter sur le flair de Griezmann. Après ce but libérateur pour le Barça, la digue de l’Athletic a totalement cédé. De Jong, excellent ce soir comme depuis plusieurs mois maintenant, a doublé la mise trois minutes après l’ouverture du score (63e) avant d’offrir sa deuxième passe décisive du soir à Messi (68e). L’Argentin, intenable et dans tous les bons coups, s’est offert un doublé quelques minutes plus tard (72e) pour conclure une victoire nette. Ultra-dominateurs, les Barcelonais ont à peine été inquiété sur une reprise d’Inigo Martinez (12e) face à un Athletic qui a explosé en plein vol.

Première Coupe du Roi pour Griezmann

En douze minutes, le Barça a donc plié cette finale. Et comme en 2009 (1-4), 2012 (0-3) et 2015 (1-3), l’Athletic chute lourdement en finale de la Coupe du Roi face au FC Barcelone. Le club basque n’a plus remporté cette compétition depuis 1984 alors que Griezmann la remporte pour la première fois de sa carrière. Au passage, le club catalan prend sa revanche sur l’Athletic qui l’avait battu en finale de la Supercoupe d’Espagne en janvier dernier (2-3 a.p.).

Pour Griezmann et le Barça, cette victoire est un soulagement. Après une année 2020 sans remporter le moindre titre - une anomalie pour une équipe comme le FC Barcelone -, le club catalan est assuré de finir 2021 avec au moins un trophée dans la besace. "Ça a été une saison compliquée, mais je suis fier de l'équipe, du travail accompli. Cette Coupe a été dure à gagner mais on y est arrivé, donc maintenant on va en profiter", a déclaré Griezmann après le match. L’équipe de Koeman est encore en course en Liga avec seulement deux points de retard sur le leader, l’Atlético de Madrid. Après cette victoire en Coupe du Roi ce samedi, le doublé reste donc envisageable. Une fin de saison qui semblait totalement impensable pour le Barça il y a encore quelques mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.