Cet article date de plus de sept ans.

Casillas mérite son record

Iker Casillas, qui a amélioré mardi son record d'invincibilité dans les buts du Real Madrid, "a mérité" cette performance par son professionnalisme, a estimé Carlo Ancelotti sans toutefois vouloir revenir sur le statut de remplaçant de l'emblématique gardien madrilène. Auteur notamment d'un arrêt décisif en fin de match sur la pelouse de l'Espanyol Barcelone en quart de finale aller de la Coupe du Roi (succès 0-1), Casillas a établi un nouveau record personnel de 592 minutes consécutives sans prendre de but avec le Real, effaçant sa précédente marque de 518 minutes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le gardien du Real Madrid, Iker Casillas

"Félicitations à Iker parce qu'il joue très bien, a dit Ancelotti en  conférence de presse. Je crois qu'il a mérité ce record pour son  professionnalisme, il aide beaucoup l'équipe et il a fait une grande parade en  fin de match. Lors de toutes les rencontres, il a fait à chaque fois de très  bons matches." Ironiquement, Casillas a dépassé son record alors qu'il n'est plus le  titulaire habituel du Real Madrid depuis un an et une blessure à une main. 

De retour de convalescence au printemps 2013, "San Iker" s'était vu  reléguer sur le banc par José Mourinho, alors entraîneur du Real, qui lui  préférait l'impeccable Diego Lopez. Et Ancelotti a confirmé cette préférence à  son arrivée cet été, choisissant de n'aligner le capitaine de la sélection  espagnole qu'en Coupe du Roi et en Ligue des champions. 

Interrogé mardi soir pour savoir si les bonnes prestations de Casillas  pouvaient remettre en cause la hiérarchie des gardiens, le technicien italien a  botté en touche. "Il joue, je crois qu'en ce moment nous avons beaucoup de matches de Coupe  et de championnat. Les deux jouent plus ou moins le même nombre de matches.  Iker est un gardien titulaire, comme l'est Diego Lopez", a conclu Ancelotti.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Liga

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.