Les Lyonnaises en finale de Ligue des champions, pas de Grand Chelem pour les Bleues, le décès de Mino Raiola… Ce qu'il faut retenir du week-end de sport

Pas de jour férié pour le sport ce week-end, en particulier pour le sport féminin tricolore.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Ada Hegerberg, buteuse avec l'OL en demi-finale de la Ligue des champions, les Bleues du XV de France, défaites par l'Angleterre lors du Tournoi des six nations, et la disparition tragique de Mino Raiola ont marqué ce week-end de sport, les 30 avril et 1er mai 2022. (AFP)

Vous avez profité du 1er mai pour couper un peu ? Pas de problème. Voilà de quoi rattraper votre dose d'actualité sportive du week-end. Si le XV de France n'est pas allé au bout de son Grand Chelem, les joueuses de l'Olympique lyonnais ont continué d'écrire la belle histoire européenne de leur club. Le monde du football a aussi pleuré Mino Raiola, l'un des principaux agents du ballon rond, décédé samedi. 

Football : les Lyonnaises font la fête au Parc des Princes et retrouvent la finale de la Ligue des champions

Déjà en bonne posture après la victoire du match aller à domicile (3-2), Lyon a décroché sa place en finale de la Ligue des champions sur la pelouse du PSG. Les joueuses de Sonia Bompastor l'ont emporté 2-1 au Parc des Princes devant 43 254 spectateurs, un record pour un match de football féminin de club en France.

Supérieures techniquement, les coéquipières de Wendie Renard, deuxième buteuse des Fenottes, n'ont pas tremblé pour rejoindre le FC Barcelone en finale. Le titre se jouera le 21 mai, à Turin.

Rugby : battues par l'Angleterre, les Bleues butent sur la dernière marche avant le Grand Chelem

Le coup n'est pas passé loin. Mais le rugby français ne signera pas deux Grands Chelems en 2022. Les joueuses d'Annick Hayraud ont été battues par l'Angleterre (12-24) lors de la dernière journée du Tournoi des six nations. Les Bleues ont fini par craquer face à la meilleure équipe au classement mondial. Elles avaient pourtant pris le match par le bon bout en inscrivant le premier essai dès la quatrième minute. Mais l'efficacité et la puissance des Red Roses ont fait la différence. De quoi tirer quelques leçons en vue de la Coupe du monde, qui se tiendra en octobre.

6 Nations (F) : le résumé de France - Angleterre

Football : l'influent agent Mino Raiola est décédé

Son décès avait été annoncé, à tort, par une large partie de la presse sportive italienne, puis internationale, jeudi. Mais la maladie a fini par emporter Mino Raiola deux jours plus tard, à 54 ans. L'agent, parmi les plus influents de la planète football, est décédé samedi. Raiola s'était forgé une réputation de représentant des stars au fil des années, avec notamment Paul Pogba, Erling Haaland, Zlatan Ibrahimovic ou encore Marco Verratti comme clients.

Solidement implanté en Italie, son pays natal, et aux Pays-Bas, où il a passé une partie de son enfance, Raiola laisse derrière lui l'un des principaux portefeuilles de talents au monde. Ce qui pourrait avoir de sérieuses conséquences sur le prochain mercato, duquel Haaland et Pogba devraient être les principaux animateurs.

Rugby : Biarritz fait l'ascenseur, Toulouse retrouve le Top 6

À deux journées de la fin, chaque match compte un peu plus en Top 14. Mais pour Biarritz, le mal est déjà fait. Promu cette saison, le BO, assuré de la descente après son revers cuisant face à Castres (13-48), n'aura disputé qu'un an dans l'élite. L'autre promu, Perpignan, a maintenu ses chances d'éviter le barrage en dominant Brive, qui ne compte plus que trois points d'avance.

Plus haut au classement, la lutte fait rage. Castres et le Racing (vainqueur à Pau 21-42) ont fait un grand pas vers le Top 6, synonyme de phases finales. Le LOU, qui a surclassé le leader Montpellier, et Toulouse qui a dominé La Rochelle, s'en rapprochent, le Stade dépassant par ailleurs sa victime du soir pour boucler provisoirement ce Top 6.

Moto GP : Francesco Bagnaia dompte la menace Fabio Quartararo au GP d'Espagne

Mis sous pression, dimanche, par le pilote français, l'Italien Francesco Bagnaia a confirmé son excellent week-end en Espagne. Déjà auteur de la pole, samedi, le pilote Ducati a répondu aux critiques sur son début de saison mitigé. Son premier podium de l’année n’est autre qu’une victoire de prestige sur le tourniquet de Jerez. Même si le succès a échappé à Fabio Quartararo (Yamaha), le Tricolore n'en reste pas moins le leader conforté du championnat du monde. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.