Les Chinois se lancent pour la première fois dans le football européen

Le groupe Wanda, dirigé par Wang Jianlin, a investi ce mercredi 45 millions d’euros dans le club champion d’Espagne en titre. Une bouffée d’air frais pour les Colchoneros dont les finances sont dans le rouge. C’est la première fois qu’un groupe chinois investit dans le football européen. D’autres pourraient suivre.

(La cérémonie scellant l'accord entre Wang Jianlin et l'Atletico de Madrid a eu lieu mercredi à Pékin © MAXPPP)

La Russie avec Chelsea, le Qatar avec le PSG et Manchester City, l’Indonésie avec l’Inter Milan, Singapour avec le FC Valence... C’est aujourd'hui la Chine qui rejoint la Tour de Babel du football européen. Wang Jianlin, 42éme fortune du monde estimée à 18 milliards de dollars, est devenu actionnaire à hauteur de 20% de l’Atletico Madrid. Le finaliste de la dernière Ligue des champions avait déjà ouvert son capital aux actionnaires étrangers avec un certain Hafiz Mammadov, actionnaire controversé azéri du RC Lens.

Promouvoir le football en Chine

L’Atletico Madrid va ainsi pouvoir éponger une partie de sa dette abyssale, estimée à 539 millions d’euros en 2014. Les intérêts de cette dette représentent chaque année 17 millions d’euros. Cet accord doit permettre en retour une évolution du football chinois comme l’espère Wang Jianlin dans son communiqué : "Cet investissement offrira une opportunité en or à de jeunes joueurs chinois d'être embauchés par des clubs européens majeurs, mais cela augmentera aussi la qualité du football chinois et réduira l'écart avec le reste du monde". La Chine, pays le plus peuplé au monde, n’est qu’en 96éme position au classement FIFA des meilleures nations de football. Et  Wang Jianlin veut que ça change : selon les termes de l’accord, le club madrilène construira une école de football pour les jeunes Chinois en Espagne, et se rendra en tournée en Chine chaque année.

D’autres investissements chinois à venir ?

Le magnat chinois connaît bien le football puisqu’il était propriétaire du Daelian Aerbin, où a évolué l’attaquant français Guillaume Hoarau. Il s’était toutefois retiré du club il y a quinze ans à la suite d’un scandale de matchs truqués. L’Espagne ne lui est pas inconnue non plus. En 2014, Wang Jianlin a racheté l’Edificio Espana, emblématique gratte-ciel de Madrid.

L'investissement du magnat chinois pourrait créer un appel d’air. D’autres investisseurs de l'Empire du milieu réfléchissent à investir dans le football européen et plus particulièrement français. L’an dernier France Football révélait que le LOSC avait été contacté en ce sens. Depuis, le club nordiste semble promis à l’ancien propriétaire du groupe Omega Pharma, Marc Coucke. Plus récemment, l’Est Républicain a indiqué que le groupe chinois Ledus était en passe de formuler une offre pour racheter le FC Sochaux-Montbéliard, pensionnaire de Ligue 2.