Le Gazélec Ajaccio, qui demande à être repêché en Ligue 2, boycotte son premier match de la saison

Les joueurs du club corse, relégué en National 1, ne se sont pas présentés sur la pelouse du Red Star. Les spectateurs ont donc assisté à un entraînement en public.

Un joueur du Gazélec Ajaccio, bien présent sur le terrain cette fois, lors d\'un précédent match du club, le 10 mai 2019 à Ajaccio contre Chateauroux.
Un joueur du Gazélec Ajaccio, bien présent sur le terrain cette fois, lors d'un précédent match du club, le 10 mai 2019 à Ajaccio contre Chateauroux. (MAXPPP)

Les spectateurs du stade Bauer ont assisté à un drôle de spectacle, vendredi 2 août, à l'occasion de la première journée du championnat de National 1, la troisième division. En effet, l'adversaire du Red Star, le Gazélec Ajaccio, ne s'est pas présenté sur la pelouse. Le club corse a boycotté le match pour protester contre sa relégation.

Le Gazélec, 18e de Ligue 2 et rétrogradé après son barrage perdu face au Mans, avait été repêché suite à la relégation administrative de Sochaux par la DNCG, le gendarme financier du football français. Mais Sochaux avait finalement été maintenu en appel, annulant donc le repêchage du Gazélec.

La "seule décision qui s'impose" selon le Gazélec

Le club corse, qui conteste cette décision "au regard de la situation administrative et financière du FC Sochaux-Montbéliard", demandait le report de son match de vendredi, ce que la Fédération française de football a refusé.

"Le GFCA n'a d'autre choix que de prendre la douloureuse mais seule décision qui s'impose : ne pas présenter son équipe professionnelle au coup d'envoi de la rencontre", justifie le club dans un communiqué.

Le club corse devrait être déclaré perdant sur tapis vert. Au coup d'envoi, sifflé peu après 20h15, l'arbitre principal de la rencontre a constaté l'absence du club corse. Le gardien du Red Star, lui, s'est offert une chevauchée avant de marquer dans le but adverse, vide, avant que l'arbitre siffle prématurément la fin de la rencontre. Les joueurs locaux ont terminé par un entraînement dans une ambiance peu commune, comme le montrent des vidéos mises en ligne par les supporters.