L'ancien député socialiste Malek Boutih embauché comme référent éthique du PSG

L'ancien président de SOS Racisme a été embauché à mi-temps par le club parisien à la suite de l'affaire des fiches ethniques.

L\'ancien député socialiste Malek Boutih, le 12 novembre 2013 à l\'Assemblée nationale.
L'ancien député socialiste Malek Boutih, le 12 novembre 2013 à l'Assemblée nationale. (BERTRAND GUAY / AFP)

"Le PSG cherche à être irréprochable dans tout ce qu'il fait." Depuis quelques semaines, le club parisien a embauché l'ex-député socialiste Malek Boutih en tant que référent ethique, rapporte le journal L'Equipe, lundi 4 février. L'ancien président de SOS Racisme a été embauché à mi-temps et sera charger de veiller à "toutes les questions relatives à l'éthique, que ce soit sur les jeunes, les femmes, le médical", a précisé le nouveau salarié.

La direction du Paris Saint-Germain a pris cette décision à la suite de l'affaire des fiches ethniques révélée par Médiapart et "Envoyé Spécial". Selon cette enquête, la cellule de recrutement du PSG aurait mentionné, entre 2013 et 2018, des critères ethniques dans ses fiches d'évaluation de jeunes joueurs, classés comme "Français", "Maghrébin", "Antillais", "Africain". Le club avait assuré qu'il "n'y avait pas eu de cas avéré de discrimination" à la suite de ce fichage.