Manchester City-PSG : Hakimi et Mendes submergés, Neymar frustré et frustrant... Les notes des Parisiens

D'Ander Herrera à Lionel Messi, retour sur les performances des Parisiens lors de leur défaite face à Manchester City (1-2) en Ligue des champions mercredi soir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Le défenseur du PSG Achraf Hakimi en mauvaise posture sous la pression de Raheem Sterling, lors du match de Ligue des champions entre Manchester City et le PSG le 24 avril 2021. (SCOTT HEPPELL / AP)

Battu mais qualifié. Le Paris Saint-Germain a été logiquement battu en déplacement sur la pelouse de Manchester City mercredi 24 novembre (1-2) mais a validé son billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions grâce à la lourde défaite de Bruges contre Leipzig (0-5). Le club de la capitale a cru pouvoir refaire le coup du match aller, ouvrant le score grâce à Kylian Mbappé après avoir longuement souffert. Mais les Citizens ont rapidement repris le dessus avec les réalisations de Raheem Sterling (63e) et de Gabriel Jesus (76e).

Keylor Navas : 6/10

Quatre jours après son expulsion évitable contre Nantes (3-1), le gardien costaricien a retrouvé des couleurs et fait honneur à sa réputation de dernier rempart irréprochable en Ligue des champions. Il ferme bien son premier poteau face à Mahrez (5e) et frustre une deuxième fois l'Algérien en plongeant pour sortir du cadre sa tentative enroulée. Il ne peut rien faire sur les deux buts adverses.

Achraf Hakimi : 3/10

S'il a dévié plusieurs trajectoires dangereuses dans sa surface, dont une frappe de Riyad Mahrez (17e), le Marocain a manqué de justesse en transition offensive, dans un domaine où il excelle habituellement. Pas irréprochable non plus sur le plan défensif, il est même fautif sur l'égalisation citizen. Pendant que ses coéquipiers de la défense sont trois à vouloir intervenir sur Gabriel Jesus au premier poteau, il accuse plusieurs mètres de retard sur Raheem Sterling qui n'a plus qu'à conclure tranquillement (62e). C'est aussi sur son côté qu'intervient le deuxième but de City.

Marquinhos : 6/10

Ne pas encaisser de but contre Manchester City relève du miracle, et Marquinhos a assumé son statut de capitaine. Il a parfaitement fait barrière sur les frappes de Zinchenko (28e) et de Gündogan (34e). Après avoir essuyé la tempête, il a montré la voie à ses coéquipiers en accompagnant une attaque juste avant la pause, finissant ailier droit. Le Brésilien a été la base arrière de son équipe, touchant quasiment 30 ballons de plus que tous ses coéquipiers (avec 97% de passes réussies).

Presnel Kimpembe : 6/10

On l'avait quitté fautif en toute fin de match contre Leipzig (2-2) et c'est en garde autoritaire qu'il a fait son retour. Fraîchement revenu de blessure, l'international français a permis à Paris de rester dans la rencontre malgré les vagues mancuniennes. Il est parfaitement entré dans son match, d'une intervention salvatrice de la tête sur sa ligne de but après seulement quatre minutes de jeu. 

Nuno Mendes : 3.5/10

Moins de timidité mais pas plus de sérénité. Le jeune latéral portugais n'a, pour une fois, pas passé l'intégralité de sa rencontre à subir. C'est lui qui offre à Paris sa première occasion en perçant tout seul l'arrière-garde adverse, mais son tir est trop écrasé pour inquiéter Ederson (27e). Il n'empêche que ses interventions défensives manquent toujours de tranchant ou alors de précision. Il frôle la faute dans sa propre surface de réparation en tout de début de match sur Mahrez (13e). Remplacé par Thilo Kehrer (67e) à qui Mauricio Pochettino n'a pas fait de cadeau en le plaçant arrière-gauche.

Leandro Paredes : 4.5/10

En l'absence de Marco Verratti, il représentait le seul espoir du PSG pour essayer de ressortir proprement malgré le pressing guardiolesque. Mais l'Argentin a dû se contenter d'un rôle de milieu relayeur, qui l'a rarement vu briller. Son impact dans les duels a permis à ses coéquipiers de prendre quelques respirations heureuses (six tacles, record du match). Mais son impact était trop faible dans la distribution parisienne.

Idrissa Gueye : 4/10

Noyé comme ses autres coéquipiers à la relance, le Sénégalais a beaucoup couru dans le vide. Sa volonté ne lui a pas suffi pour intervenir sur ses adversaires. Il a souvent semblé en retard et termine la rencontre blessé et avec un seul tacle tenté. Remplacé par Eric-Junior Dina Ebimbe à la 67e minute.

Ander Herrera : 4.5/10

Etrange soirée pour l'Espagnol. S'il a été l'un des joueurs parisiens les plus maladroits, comme lorsqu'il a manqué une passe en retrait en tout de début de match (8e), il est celui qui a proposé le plus de solutions à la relance quand Paris peinait à sortir la tête de l'eau. Il est remplacé par Danilo Pereira après avoir ressenti une douleur derrière la cuisse droite (61e) et Paris a encaissé ses deux buts après sa sortie. 

Neymar : 3.5/10

Les occasions ont été très rares. Paris a l'habitude de les convertir dans les grands soirs. Pas mercredi. Si Neymar a participé à la construction du but de Mbappé, il n'a pas réussi à s'exprimer comme il sait le faire. Surtout, il a eu l'occasion de redonner l'avantage aux siens mais il a manqué le cadre après avoir fait le plus dur face à Ederson (74e). Deux minutes plus tard, City a pris les devants et n'a plus rien lâché. 

Lionel Messi : 4,5/10

Aligné avec Neymar et Mbappé, l'Argentin était très attendu. Mais il s'est caché comme ses deux compères de l'attaque en première période en ne participant pas au repli défensif et surtout en ne proposant pas de solutions à la relance. Il aura néanmoins fait preuve de plus de justesse que Neymar et c'est son service, certes dévié, qui permet à Mbappé de trouver le chemin des filets.

Kylian Mbappé : 5/10

Même quand ça ne va pas, qu'il est grippé, Kylian est là. Tout heureux de recevoir le centre dévié de Lionel Messi, il ne s'est pas fait prier pour donner l'avantage à Paris en marquant entre les jambes d'Ederson (50e). Au cours d'un match où il n'aura pas eu un terrain d'expression idéal, le champion du monde 2018 a eu du mal se signaler. Il a même manqué une première occasion juste avant la pause, gâchant une situation de trois contre deux en ouvrant trop son pied (44e).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Kylian Mbappé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.