Kylian Mbappé reste au PSG : "Cela aurait été une catastrophe industrielle" s'il était parti, estime Bixente Lizarazu

Kylian Mbappé a finalement accepté l'offre de prolongation du PSG. L'attaquant a officialisé son choix devant le public samedi soir, au Parc des Princes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Nasser al-Khelaïfi, président du PSG (à gauche) et Kylian Mbappé, lors de la 38e journée de Ligue 1 de football, après le match de Paris face à Metz, au Parc des Princes, le 21 mai 2022.  (OLIVIER ARANDEL / MAXPPP)

"Cela aurait été une catastrophe industrielle si Kylian Mbappé était parti", a estimé samedi 21 mai sur franceinfo Bixente Lizarazu, consultant football de franceinfo, champion du monde en 1998, après la prolongation de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain jusqu'en 2025. Bixente Lizarazu trouve "fascinant" la façon dont "le clan Mbappé" a réussi "à mettre à genoux un État". Mais le consultant football de franceinfo attend maintenant "un projet collectif" pour le PSG et une "exigence" pour aller gagner la Ligue des champions.

>> Kylian Mbappé prolonge au PSG jusqu'en 2025

franceinfo : Est-ce que vous pensiez que Kylian Mbappé allait rester au PSG ?

Bixente Lizarazu : Franchement, je regardais ça avec une certaine fascination. Parce que la façon dont le clan Mbappé a mené sa barque pour faire monter les enchères, pour gérer le calendrier de l'annonce, la façon aussi dont ils ont réussi à mettre à genoux un État, le Qatar propriétaire du club, et le plus grand club du monde, le Real Madrid, j'ai trouvé ça assez fascinant. J'ai l'impression que l'on était dans un autre monde.

"Dans l'histoire du foot, j'ai rarement vu un joueur arriver à mettre à genoux deux institutions comme ça, deux grands clubs comme ça."

Bixente Lizarazu, consultant football franceinfo

à franceinfo

Et ce qui est sûr, c'est que pour le Paris Saint-Germain, cela aurait été une catastrophe industrielle si Kylian Mbappé était parti. Parce que c'est le plus grand joueur actuel, parce qu'il est jeune, parce que, à lui tout seul, il peut représenter le projet du Paris Saint-Germain, à partir du moment où on crée un collectif autour de lui. Je pense que le paramètre financier a été très important. Ils ont fait ce qu'il faut dans une saison compliquée. Il y a eu beaucoup de critiques des supporteurs, l'élimination en Ligue des champions. Ils ont misé très gros pour pouvoir le garder. Et pour eux, cela n'avait pas de prix. C'est un atout majeur de repartir la saison prochaine avec Mbappé. Par contre maintenant, ce qui est très important, c'est que ce ne soit pas le Football club Kylian Mbappé. Il faut que ce soit à nouveau le Paris Saint-Germain. Et pour ça, il faut repartir sur un projet collectif. Donc là, il y a un phénomène qui reste pour trois ans. Mais à côté de ça, il faut trouver des vertus collectives. Parce que je rappelle que la finale de Ligue des champions, c'est Real Madrid contre Liverpool. Ce sont des équipes qui ont montré que les vertus collectives étaient très importantes. Et c'est ce qui a toujours manqué au Paris Saint-Germain pour aller au bout des choses. Là, on rentre dans un phénomène d'individualisation.

Est-ce que vous trouvez Kylian Mbappé audacieux dans son choix de rester au Paris Saint-Germain ?

Je pense que là, le Real a perdu la face et qu'ils sont très vexés. C'est la quatrième fois. Si c'était son rêve d'enfant, je pense que là, il va pouvoir oublier si jamais un jour il quitte le PSG. Mais pour le Real, c'est un coup très dur. Après, est-ce que ce choix est judicieux ? C'est le projet collectif autour du Paris Saint-Germain, et le choix de l'entraîneur. Est-ce que Léonardo restera ? Comment le Paris Saint-Germain va gérer ce transfert, entre l'idée de construire une équipe de stars et une équipe de football ? C'est la clé du truc. Je ne sais pas s'il y a eu des garanties par rapport à ça, mais j'attends avec hâte la suite. Et la suite, c'est la vision collective du projet du Paris Saint-Germain avec les gens qui vont l'incarner.

Est-ce que vous avez l'espoir que le trio Messi-Mbappé-Neymar marche mieux la saison prochaine que cette année ?

On a toujours l'espoir que ça marche mieux. Mais vous faites déjà une erreur en parlant de ce trio. Vous ne pensez qu'aux attaquants. Et une équipe de football, c'est une défense, des milieux de terrain, des remplaçants. C'est une équipe. Des bons joueurs, ils en ont. En fait, c'est faire en sorte que ces bons joueurs jouent à leur meilleur niveau. Et tous n'ont pas joué à leur meilleur niveau. Verratti, c'est un joueur de classe mondiale. Mais il y a quand même au milieu de terrain du Paris Saint-Germain des joueurs qui sont de bonne qualité, mais qui ont été dans des formes pas toujours optimales. Après on sait que Neymar a cette fragilité physique. Ensuite pour Messi, l'adaptation a été plus longue. Et il y a la gestion des joueurs aussi, la discipline, toujours les pousser à donner le meilleur d'eux-mêmes, jamais de relâchement. C'est ça qui fait la force des grands clubs qui gagnent la Ligue des champions. Il y a des moments il y avait un petit côté un peu Club Med, un peu vacances. Il y a des supers joueurs, mais pas une énorme exigence. Donc, du coup, à certains moments, ils perdent la concentration, ils sont un peu légers, ils sont dans l'amusement. Mais la haute compétition, ce n'est pas l'amusement. C'est ça qui a manqué au Paris Saint-Germain pour gagner la Ligue des champions. Pour gagner la Ligue des champions, il a manqué souvent ça.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Kylian Mbappé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.