Ibrahimovic : quelles sanctions pour son avis sur la France et l'arbitre ?

La Ligue de football professionnel examinera jeudi les propos du joueur du PSG. Ibrahimovic s’est emporté dimanche contre la France et un arbitre. L’affaire devrait se régler uniquement sur le terrain sportif.

(Les propos de Zlatan Ibrahimovic, ici après un second but marqué contre Chelsea le 7 mars, étudiés par la LFP jeudi © MaxPPP)

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) étudiera jeudi prochain le cas de Zlatan Ibrahimovic. Furieux de la défaite de son équipe à Bordeaux, il s’en est pris dimanche à un arbitre et "au pays de merde" dans lequel il joue. Le joueur, qui s’est excusé, ne risque rien, a priori, pour son avis sur la France. En revanche, l’insulte à l’arbitre pourrait lui coûter quelques matchs et même l’envoyer devant un tribunal.

A LIRE AUSSI : ►►►Ibrahimovic dérape après la défaite du PSG à Bordeaux

Les cartons rouges du règlement sportif

Zlatan Ibrahimovic risque des sanctions disciplinaires. dans le football, elles se comptent en matchs de suspension. Selon l’avocat,  Laurent Plagnol, spécialisé dans le droit du sport, les règlements de la Fédération française de football (FFF) et de la Ligue de football professionnel (LFP) disposent de références précises dans leurs textes en cas d’insultes à un arbitre. Au niveau civil et au pénal, le joueur peut être aussi poursuivi par l’arbitre visé. Mais selon Me Pagnol, l’affaire ne devrait pas dépasser les sphères sportives. Autrement dit, les poursuites sur les mots "pays de merde " ne seraient pas possibles.

"En France, il n’y a qu’un délit relatif à l’outrage public à l’hymne national et au drapeau tricolore, et pas au reste. On a le droit d’apporter une appréciation, même très négative et très déplacée sémantiquement sur le pays dans lequel on vit ou dans lequel on travaille."

"Il risque des sanctions disciplinaires pour avoir insulté un arbitre" : Laurent Plagnol, avocat spécialisé dans le droit sportif
--'--
--'--

Le coût des insultes à l’arbitre

Il s'agit de se repérer par rapport à des faits similaires. A titre de comparaison, en 2013, Jérémy Menez avait écopé de quatre matchs de suspension pour avoir insulté un arbitre. Et pour "le cas Zlatan", il y a bien des critiques envers l'arbitrage a expliqué Me Tatiana Vassine avocat spécialiste du droit du sport.

" Il y a en a puisqu’il a dit que l’arbitre était nul. Le monde du football est compétent pour entendre des infractions qui sont commises en rapport avec le football et la morale sportive. Il ne va pas statuer sur les propos qui concernent directement la France."

Même si Zlatan Ibrahimovic s'est excusé après sa colère très médiatisée, l'ardoise a bien peu de chances d'être effacée.

A LIRE AUSSI ►►►PSG : Ibrahimovic s'excuse déjà

Le joueur du PSG commence a être un habitué de la commission de discipline. Il y a un mois, il avait  écopé de deux matchs de suspension pour un mauvais geste. Reste à savoir si cette fois-ci,  il se déplacera en personne pour plaider sa cause et, peut être, réitérer ses excuses...