Ligue 1 : les Girondins de Bordeaux évitent le redressement judiciaire, Gérard Lopez futur propriétaire

L'ancien dirigeant de Lille a trouvé un accord mardi avec King Street, pour devenir le nouveau propriétaire des Girondins de Bordeaux.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'ancien président du LOSC, Gérard Lopez, futur patron des Girondins de Bordeaux, le 11 décembre 2019. (ISABEL INFANTES / AFP)

C'est un ouf de soulagement. Après l'annonce du retrait de King Street le 22 avril dernier, les Girondins de Bordeaux ont trouvé leur nouveau propriétaire, mardi 22 juin. Un communiqué publié sur le site du club annonce que le fonds d'investissement américain King Street, ainsi que Fortress (créancier des Girondins), ont trouvé un accord avec l'ancien président du LOSC, Gérard Lopez, "validant le projet porté par ce dernier". 

Le FCGB évite donc un redressement judiciaire, qui aurait pu lui faire perdre sa place en Ligue 1 et l'envoyer en National 3. Cependant, des étapes supplémentaires doivent se dérouler avant de valider l'achat du club par Gérard Lopez : "La reprise du FC Girondins de Bordeaux reste conditionnée à la finalisation de la documentation contractuelle usuelle, après consultation des instances représentatives du personnel, et à la confirmation par la DNCG de la possibilité pour le Club de poursuivre sa prestigieuse histoire en Ligue 1".

"Une première étape est franchie. Nous avons désormais déposé une offre solide, à même de répondre aux attentes des différentes parties prenantes", a précisé Gérard Lopez dans un communiqué transmis à l'AFP. Pour que la vente soit effective, M. Lopez doit désormais apporter des garanties à la Métropole, dont le président Alain Anziani a salué l'accord, sur le versement du loyer du stade (4,9 millions d'euros par an) et devra aussi convaincre la DNCG, le gendarme financier de la Ligue de football professionnel, que son plan est viable.

C'est une première bonne nouvelle pour les supporters du club au Scapulaire, qui ont vécu bien des tourments depuis le rachat sous la direction du fonds américain King Street après 19 ans de règne du groupe M6.

"C'est un immense soulagement"

Après l'annonce de l'accord entre Gérard Lopez et King Street, les Ultramarines ont exprimé leur "immense soulagement" : "Nous avons tremblé jusqu'à la dernière minute", expliquent les amoureux du FCGB. 

Pour rappel, les supporters bordelais ont longtemps voulu écarter le président du club, Frédéric Longuépée. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Girondins de Bordeaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.