Football : une Super Ligue lancée en Afrique pour améliorer l'attractivité des clubs

Cette compétition ne sera cependant pas une ligue fermée, à l'inverse du projet de Super Ligue européenne, avorté il y a un an et demi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Patrice Motsepe, président de la Confédération africaine de football, durant la cérémonie de tirage au sort de la CAN, le 17 août 2021 (DANIEL BELOUMOU OLOMO / AFP)

Une appellation qui rappelle des souvenirs contrastés. La Confédération Africaine de Football (CAF) a officiellement lancé ce mercredi 10 août à Arusha, en Tanzanie, sa "Super Ligue", une compétition qui regroupera 24 clubs de 16 pays du continent, afin de gagner en attractivité.

La première édition devrait se tenir d'août 2023 à mai 2024 et permettre d'injecter environ 100 millions d'euros dans les clubs engagés. "La Super Ligue africaine est une initiative très importante. L'un des principaux problèmes en Afrique est le financement. Notre objectif est que le football de club africain soit de classe mondiale et rivalise avec les meilleurs du monde", a déclaré le président de la CAF Patrice Motsepe.

L'appui de la Fifa

"La Super Ligue est un projet passionnant et unique. Nous sommes heureux d'apporter notre aide et de partager toute l'expérience que nous avons accumulée", a déclaré le président de la FIFA Gianni Infantino, présent lors du lancement. Le soutien de la FIFA envers cette nouvelle compétition pourrait surprendre, l'institution s'étant montrée hostile en 2021 à la formation d'une "Super Ligue européenne".

En effet, en avril 2021, quand douze clubs européens avaient annoncé la création d'une Super Ligue fermée, semblable à la NBA aux Etats-Unis, la FIFA avait annoncé que tout club ou joueur y évoluant serait banni de toutes les compétitions organisées par les Fédérations internationales, précipitant l'échec du projetMais contrairement au projet porté par Florentino Pérez, cette Super Ligue africaine ne sera ni privée, ni fermée.

Des bénéfices pour les clubs sélectionnés 

Les bénéfices générés par cette Super Ligue doivent servir à rendre le football africain plus attractif, à faire en sorte que les joueurs restent en Afrique et à améliorer la qualité des infrastructures des clubs du continent, a déclaré Motsepe. "Chacun des 24 clubs qui participeront au tournoi initial recevra une contribution annuelle de trois millions et demi de dollars pour acheter des joueurs et payer les transports", a indiqué le président de la CAF.

Les participants seront sélectionnés en fonction de leurs résultats en Ligue des champions d'Afrique et la Coupe de la CAF, les deux compétitions annuelles de la CAF, dont on ne sait pas si elles seront conservées. Ce projet ne fait pas l'unanimité. Il a notamment été critiqué par le propriétaire du club sud-africain Cape Town City FC, John Comitis, qui l'a qualifié "d'idée super stupide", qui aboutirait à "tuer le football de club africain" et à "dire adieu aux ligues nationales".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.