Football : le président de la Fédération française promet une "enveloppe importante pour les tout petits clubs"

Noël Le Graët a annoncé jeudi sur franceinfo vouloir distribuer une "enveloppe importante" aux clubs amateurs comptant moins de cent licenciés.

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football.
Noël Le Graët, président de la Fédération française de football. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football a annoncé, jeudi 30 août sur franceinfo, vouloir distribuer une "enveloppe importante" aux clubs amateurs qui comptent moins de cent licenciés. "La Fédération a augmenté son budget de façon considérable, puisque, pour la première fois, on va dépasser 250 millions d'euros de chiffre d'affaires", explique le président de la FFF. 

Jeudi, sur franceinfo, Éric Thomas, président de l’AFFA (association française de football amateur) dénonçait "un racket organisé" de la part de la FFF. "La Fédération regorge d’argent et nous, les caisses sont vides." Noël Le Graët ne partage pas cette colère des représentants du foot amateur face à un supposé manque de moyen. "Dans le football français, quels que soient les gens qui s'en occupent, les recettes ou les bénéfices, quand il y en a, vont au football amateur, sous diverses formes. Bien évidemment, il est extrêmement compliqué de donner satisfaction à 18 000 clubs, c'est totalement impossible."

"Effort considérable"

S'il parle d'une "année record", le président de la FFF relativise : "La France perçoit des sommes de la Fifa [Fédération internationale], explique Noël Le Graët. Chaque fédération reçoit quasiment les mêmes sommes, et ces sommes correspondent à l'ensemble des frais, de déplacements, d'hébergement, de logistique. Ce sont des frais de remboursement, ce n'est pas une somme qui est donnée comme ça."

Au-delà de ces dotations de la Fifa, Noël Le Graët explique qu'une "enveloppe importante" de la FFF concernera "les tout petits clubs". "Nous allons faire un effort considérable pour que ces clubs bénéficient non pas de l'effet Coupe du monde, mais de quelques possibilités d'être plus à l'aise."