Cet article date de plus de sept ans.

Football : le Mondial 2022 au Qatar, la Fifa n'a rien à redire

Des éléments douteux, "de portée très limitée" : c'est tout ce que la commission d'éthique de la Fifa a trouvé à redire à l'attribution des Mondiaux de football à la Russie en 2018, et au Qatar en 2022. Il n'y a donc pas lieu "de se repencher sur le processus d'attribution", et "encore moins de le rouvrir".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L'émir du Qatar et son épouse, après que la candidature du Qatar a été retenue, le 2 décembre 2010 © REUTERS/Arnd Wiegmann)

La Coupe du monde de football aura bien lieu en Russie en 2018, et au Qatar en 2022. La commission d'éthique de la Fifa, la Fédération internationale de foot, a expliqué ce jeudi n'avoir aucune raison de remettre en cause les procédures d'attribution.

Dans un rapport attendu de longue date, la Commission déclare que "les différents incidents qui pourraient s'être produits n'aboutissent pas à compromettre l'intégrité des processus d'attribution des Coupes du monde Fifa 2018-2022 dans leur ensemble ". La Fifa et les organisateurs du Mondial 2022 au Qatar ont été accusés à plusieurs reprises de corruption depuis que l'émirat a été choisi. 

" Certains indices d'une conduite potentiellement problématiques de certaines personnes" 

 Le rapport pointe seulement "certains indices d'une conduite potentiellement problématique de certaines personnes à la lumière des règles d'éthique de la Fifa" , sans pour autant que ces éléments suffisent à compromettre le processus de sélection du pays organisateur.

 La Commission s'est notamment penchée sur les liens entre l'ancien président de la Confédération asiatique de footballMohamed Bin Hammam, exclu à vie de la Fifa en 2011, et l'équipe de la candidature qatarie.

Concernant le Mondial en Russie, le rapport conclut qu'aucun élément ne permet d'établir des comportements répréhensiblesliés à la candidature russe, tout en précisant que ses investigations ne lui ont pas permis d'avoir accès à tous les documents existants. Le comité de candidature russe, précise-t-il, a argué du fait que certains documents avaient été stockés sur desordinateurs loués et restitués depuis à leur propriétaire.

Conclusion du rapport : "L'analyse de la procédure de candidature à l'organisation des Coupes du Monde de la Fifa 2018 et 2022 est close pour la Commission d'éthique".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.