Football : le chaos au centre d’entraînement de l’Olympique de Marseille

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Violences : le chaos au centre d’entraînement de l’Olympique de Marseille
France 3
Article rédigé par
C.Le Goff, N.Dahan, P-J.Perrin, S.Canetto, J.Poustis, L.Lavieille - France 2
France Télévisions

L’Olympique de Marseille n’a pas de mot assez fort pour condamner l’attaque de son centre d’entraînement samedi 30 janvier, à Marseille (Bouches-du-Rhône). Des centaines de supporters ont envahi la Commanderie et ont dégradé des bâtiments.

Une foule de supporters de l'Olympique de Marseille ont fait savoir leur mécontentement samedi 30 janvier. Plus de 300 ultras, vêtus de noir, en colère ont envahi la Commanderie, le centre d'entraînement du club. 18 personnes ont été placées en garde à vue. Une pluie de pétards et de fumigènes s'est abattue sur le centre d’entraînement de l’Olympique de Marseille, dans un déchaînement de violence. Le dispositif de sécurité a été débordé.

Un état de choc

Une cinquantaine d’individus a forcé l’entrée du bâtiment, et à l’intérieur, ils s’en sont pris à l’entraîneur et plusieurs joueurs. L’un d’entre eux aurait même été atteint par un projectile dans le dos. Dimanche 31 janvier, dans la matinée, il y avait encore quelques dégâts, mais surtout un état de choc. Frank McCourt, le propriétaire américain du club, compare ces événements à ceux du Capitole et s’indigne : "Les supporters de l’OM aiment leur club et il est donc impossible à mes yeux de reconnaître ce statut à ces groupuscules de voyous".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.