Foot : un club italien perd 20-0 après avoir débuté un match avec seulement sept joueurs

Incapable de payer les salaires de ses joueurs et de son staff, le club de Pro Piacenza risquait l'exclusion de la 3e division italienne s'il ne disputait pas ce match.

L\'équipe italienne de Pro Piacenza (à gauche) a débuté son match de troisième division sur le terrain de Cuneo (Italie) qu\'avec sept joueurs, dimanche 17 février, comme le montre le résumé du match mis en ligne par la chaîne Eleven Sports.
L'équipe italienne de Pro Piacenza (à gauche) a débuté son match de troisième division sur le terrain de Cuneo (Italie) qu'avec sept joueurs, dimanche 17 février, comme le montre le résumé du match mis en ligne par la chaîne Eleven Sports. (ELEVEN SPORTS)

Le club de football de Cuneo l'a emporté contre Pro Piacenza, dimanche 17 février, sur le score de 20 à 0. Mais ce carton n'a rien d'un exploit : en face, l'adversaire a débuté le match avec seulement sept joueurs sur le terrain, à cause de graves problèmes financiers.

Pro Piacenza, qui évolue comme Cuneo au sein de la troisième division italienne, un championnat professionnel, est incapable de payer les salaires de ses joueurs et de son staff, en grève depuis plusieurs semaines. Mais elle risquait l'exclusion du championnat si elle ne présentait pas d'équipe dimanche, après avoir déjà déclaré forfait trois fois.

Huit adolescents et un masseur ont joué

Les dirigeants ont donc présenté une équipe de huit adolescents, tous nés entre 2000 et 2002 et n'ayant que récemment pris leur licence au sein du club. L'un d'eux avait également été désigné officiellement comme l'entraîneur du club pour ce match.

Pire, un de ces huit joueurs avait oublié ses papiers d'identité, et n'a finalement pas pu débuter la rencontre, n'entrant sur le terrain qu'à la 60e minute. Pour compenser, un des masseurs du club est également entré en jeu quelques minutes, avant de sortir blessé.

Sur le terrain, l'équipe n'a pu opposer aucune résistance à ses adversaires. Cuneo menait 10-0 dès la 25e minute de jeu, et 16-0 à la mi-temps, avant de lever le pied, et de n'inscrire "que" quatre buts en seconde période. La Ligue de football professionnel italienne a mis en ligne un résumé vidéo de leur calvaire.

"Une insulte au sport"

"Ce qui s'est passé à Cuneo est une insulte au sport et à ses principes. Cela sera la dernière comédie", a assuré le président de la Fédération italienne de football, Gabriele Gravina. La Ligue a expliqué sur Facebook que le "juge sportif déciderait de la mesure à prendre".

La troisième division italienne, composée de trois groupes de 20 équipes, est régulièrement marquée par les faillites de clubs qui peinent à assumer les contraintes du statut professionnel.

Une semaine plus tôt, un autre club, Matera, a été exclu après un quatrième forfait. Les joueurs étaient en grève depuis décembre, leurs salaires n'étant plus payés depuis septembre.