Cet article date de plus de cinq ans.

Foot : le PSG remporte la Coupe de la Ligue en battant Bastia (4-0)

C'est le premier trophée de la saison pour le club parisien, qui peut encore en remporter trois autres.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Zlatan Ibrahmovic célèbre son but contre Bastia en finale de la Coupe de la Ligue, samedi 11 avril au Stade de France (Saint-Denis). (MARTIN BUREAU / AFP)

Le PSG s'est imposé 4-0 contre le SC Bastia en finale de la Coupe de la Ligue, samedi 11 avril au Stade de France. Les Parisiens n'ont pas eu à forcer leur talent, l'équipe corse ayant été réduite à dix dès la 20e minute, pour une faute dans la surface. Zlatan Ibrahimovic a marqué les deux premiers buts en première période, le premier sur penalty, le second sur une frappe à l'entrée de la surface. Edinson Cavani, d'une tête décroisée puis d'une frappe en coin, a corsé l'addition en fin de rencontre avec deux nouveaux buts.

Revivez le film du match dans notre direct.

L'expulsion du défenseur corse Sébastien Squillaci dès la 20e minute a scellé le sort de la rencontre. Après visionnage des images - ce que ne peut pas faire l'arbitre -il semble que l'attaquant parisien Ezequiel Lavezzi fonce délibérément sur lui. D'où ce commentaire d'Eric Carrière, ancien joueur de Lyon et de Lens, consultant pour Canal +.

Dès la mi-temps, les Corses étaient résignés. "C'est plié", lâche le défenseur Florian Marange au micro de France 2. A la fin du match, le milieu belge de Bastia Guillaume Gillet fait un constat lucide sur cette rencontre : "C'est le tournant du match. On a fait 20 minutes pas si mal. Et cette double sanction nous fait très mal. On a pas pu reproduire ce qu'on avait fait en championnat avec un 2-0 qu'on avait réussi à remonter. On est tombé aujourd'hui sur beaucoup plus fort que nous. C'est le football."

C'est la cinquième victoire du club parisien dans cette épreuve, après les succès de 1995, 1998, 2008 et 2014. Autre motif de satisfaction pour Laurent Blanc : le fait de ne compter aucun blessé, et d'avoir pu boucler la finale en 90 minutes, sans forcer. Mercredi 15 avril se profile déjà la réception de Barcelone, en quarts de finale de la Ligue des champions. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.