Foot : l'entraîneur français Arsène Wenger quittera Arsenal à la fin de la saison

Il l'annonce dans un communiqué diffusé par le club. L'Alsacien était un Gunner depuis 22 ans. 

Arsène Wenger, le 8 mars 2018, à Milan (Italie).
Arsène Wenger, le 8 mars 2018, à Milan (Italie). (MASSIMILIANO FERRARO / NURPHOTO / AFP)

Une page se tourne pour Arsenal. Le Français Arsène Wenger a annoncé, vendredi 20 avril, qu'il quitterait son poste d'entraîneur du club londonien à la fin de la saison, à l'issue de sa 22e année à la tête de l'équipe de Premier League. "Après une réflexion approfondie et après des discussions avec le club, je pense que c'est le bon moment pour moi de me retirer à la fin de la saison", a déclaré l'entraîneur d'origine alsacienne dans un communiqué publié sur le site du club, à qui il déclare son "amour et [son] soutien pour toujours""J'ai géré le club avec un engagement et une intégrité totale", affirme le technicien d'origine alsacienne de 68 ans, qui "exhorte les fans à soutenir l'équipe pour finir en beauté". 

L'actionnaire majoritaire du club, Stan Kroenke, a salué "la classe inégalée" de son entraîneur, mettant en avant sa longévité et sa régularité au plus haut niveau. Ces qualités "ne seront jamais égalées", a-t-il souligné. Arsène Wenger est l'entraîneur de Premier League en poste depuis le plus longtemps.

Un palmarès impressionnant 

Illustre inconnu de la presse britannique et des fans du club à son arrivée en 1996, Arsène Wenger est parvenu, en deux décennies, à faire d'Arsenal l'un des clubs de tout premier ordre du championnat britannique, et important sur la scène européenne. C'est également sous son règne que le club a inauguré son nouveau stade, l'Emirates Stadium.

Il a notamment remporté trois titres de champion d'Angleterre, dont un à l'issue d'une saison sans défaite, et sept victoire en Cup. Arsenal a également participé, pendant vingt années consécutives à la Ligue des champions, la reine des compétitions européennes, atteignant la finale en 2006, perdue contre Barcelone. Le club a également atteint une finale de ce qui était alors la Coupe de l'UEFA en 2000, également perdue contre le club turc de Galatasaray.

Sa légitimité à la tête de l'équipe avait été remise en cause ces derniers mois, particulièrement après la non-qualification d'Arsenal pour la Ligue des champions pour cette saison, une première depuis vingt ans. Arsenal reste néanmoins en course en Ligue Europa, où il est opposé en demi-finales à l'Atlético Madrid. Le club est actuellement sixième de Premier League et semble distancé dans la course aux places qualificatives pour la Ligue des champions. Il ne peut plus guère espérer se qualifier en C1 que s'il remporte la Ligue Europa.