Droits télé du foot : un record de 748,5 millions d'euros pour la Ligue 1 et la Ligue 2

Canal+ conserve les principaux matchs. Jusque-là, la L1 et la L2 ne coûtaient "que" 607 millions d'euros par an.

L\'attaquant star du PSG, Zlatan Ibrahimovic, le 2 avril 2014 au Parc des Princes, à Paris.
L'attaquant star du PSG, Zlatan Ibrahimovic, le 2 avril 2014 au Parc des Princes, à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La Ligue de football professionnel a attribué vendredi pour un montant record de 748,5 millions d'euros par an les droits audiovisuels de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour la période 2016-2020. 

Et Canal+ conserve les droits télé des principaux matchs de la Ligue 1. La chaîne cryptée décroche les trois meilleures affiches par journée et deux magazines phares "Jour de Foot" et "Canal Football Club", avec les lots 1 et 2. BeIN Sports remporte les autres lots 3, 4, 5 et 6.

Actuellement et jusqu'à la fin de la saison 2015-2016, la LFP perçoit 607 millions annuels de la part des différents diffuseurs, Canal+ et BeIN Sports pour la Ligue 1, Eurosport et BeIN Sports pour la L2, Orange, YouTube, Dailymotion et L'Equipe.fr pour les droits "nomades" et de vidéo à la demande. 

Le nouveau contrat représente donc une progression de plus de 23% par rapport à la période précédente, et un record historique : les droits domestiques de la L1 et de la L2 n'avaient jamais été vendus pour plus de 668 millions d'euros (2008-2012).

"Un demi-succès"

La Ligue estimait qu'avec des clubs comme le PSG ou Monaco, la L1 devait se rapprocher des droits pour les championnats d'Espagne (750 millions pour les droits domestiques et internationaux) ou d'Allemagne (675 millions). L'Italie (960 millions) et surtout l'Angleterre (1,7 milliard d'euros) restent intouchables.

"C'est un demi-succès, on n'est pas très loin de ce l'on voulait [le montant des droits pour l'Espagne], mais pas tout à fait non plus", a commenté Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance de Saint-Etienne et membre du comité de pilotage de la procédure d'appels d'offres pour les droits TV.