Cet article date de plus de cinq ans.

Fifa : Platini espère être fixé avant la fin de la semaine

Michel Platini, président de l'UEFA, est sorti du siège de la Fifa après environ huit heures et demi d'audition lundi devant la commission de recours de la Fifa pour contester sa suspension de huit ans de toute fonction liée au football. Il s'est dit satisfait.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L'ancien capitaine des bleus est sorti plutôt satisfait de sa longue audience au siège de la Fifa à Zurich © RF/Sébastien Hazard)

"J'espère retourner au bureau dès que la décision sera rendue, retravailler le plus vite possible et préparer l'Euro", l'ancien capitaine et sélectionneur de l'équipe de France en sortant du siège de la Fifa. Michel Platini devrait connaitre la décision de la chambre d'appel de la justice interne de la Fifa avant la fin de la semaine.

En cas de nouvelle décision défavorable de la part de la commission de recours, il peut encore se retourner vers le Tribunal arbitral du sport. En tout cas, l'ex-triple Ballon d'or dit avoir bon espoir de faire reconnaître son innocence avant le début de l'Euro 2016 de football, qui aura lieu du 10 juin au 10 juillet prochain en France.

Plus de 8 heures d'audition

L'audition devant la commission de recours de la Fifa, les "juges" de la fédération, a duré 8 heures et demi. "Cela a été une bonne audition, très bien menée par des gens sincères et je suis content de la manière dont ça s'est déroulé. Maintenant on verra comment ça se passe" , a déclaré l'ancien capitaine et sélectionneur de l'équipe de France en sortant du siège de la Fifa.

Le président de l'Union européenne du football (UEFA) faisait appel de sa suspension de huit ans de toute activité dans le monde du football, à cause d'un versement présumé douteux de 1,8 millions d'euros en 2011. Pour sa défense, Platini a présenté deux témoins, Jacques Lambert, actuel président du Comité d'organisation de l'Euro 2016, et Angel Maria Villar Llona, président de la Fédération espagnole et vice-président de l'UEFA, afin de prouver l'existence du fameux contrat oral passé entre lui et Joseph Blatter, qui justifierait alors le virement d'une telle somme.

"J'ai dit tout ce que j'avais à dire. Est-ce qu'ils vont me croire ? Je me bats pour ça", Michel Platini
écouter

A LIRE AUSSI ►►► Deuxième mi-temps pour Platini, seul face aux juges de la Fifa

A LIRE AUSSI ►►► Platini devant le TAS : "J’ai dit la vérité, toute la vérité"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.