FIFA : Coca et McDonald's demandent à Sepp Blatter de démissionner "immédiatement"

Deux des plus gros sponsors de la Fédération internationale de football, empêtrée dans un scandale de corruption, réclament la démission "immédiate" du président Sepp Blatter "pour le bien du jeu" et "pour qu'une procédure de réforme crédible puisse sérieusement commencer". Pas question de partir tout de suite, a répondu le patron de l'instance mondiale du foot.

(Sepp Blatter doit quitter ses fonctions le 26 février prochain © MaxPPP)

Sepp Blatter a d'ores et déjà annoncé qu'il quitterait son poste, mais pas avant le 26 février prochain, date du congrès électif de la FIFA. C'est bien trop tard, pour Coca-Cola et Mc Donald's, deux des plus gros sponsors de la Fédération qui montent au créneau ce vendredi soir. 

"Ces marques versent chaque année 350 millions de dollars à la FIFA" - Les explications de Fabrice Rigobert
--'--
--'--

Le communiqué de Coca est cinglant : 

"Chaque jour qui passe, l'image et la réputation de la FIFA se ternissent un peu plus."

Même tonalité du côté de McDo : "Les événements des dernières semaines ont continué à abaisser la réputation de la Fifa et la confiance du public dans son leadership."

Blatter a déjà répondu : pas question de démissionner

​Les autorités suisses et américaines ont annoncé en mai l'ouverture d'enquêtes à l'encontre de dirigeants de la FIFA soupçonnés de corruption, notamment dans le cadre de l'attribution des Coupes du monde de 2018 et 2022 en Russie et au Qatar. Vendredi dernier, le ministère public suisse (MPC) a annoncé l'ouverture d'une procédure pénale à l'encontre de Sepp Blatter, qu'il soupçonne de "gestion déloyale et, subsidiairement, d'abus de confiance".

C'en est trop pour Coca : "Pour le bien du jeu, la compagnie Coca-Cola demande au président de la Fifa Joseph Blatter de démissionner immédiatement afin qu'une procédure de réforme crédible et viable puisse sérieusement commencer."

A LIRE AUSSI ►►► FIFA : Platini plaide non-coupable, Blatter contre-attaque

La réponse des avocats de Blatter ne s'est pas fait attendre vendredi soir : c'est niet. Le président restera jusqu'au bout, écrivent-ils dans un communiqué : "Si Coca-Cola est un sponsor apprécié de la FIFA, M. Blatter est, malgré tout son respect, en désaccord avec sa position (...) Il ne démissionnera pas."