Cet article date de plus de cinq ans.

Fifa : Blatter accuse Sarkozy d'avoir influencé le vote sur le Mondial au Qatar

Le futur ex-président de la Fifa Sepp Blatter, qui a promis de démissionner de l'instance internationale du football après le scandale de corruption révélé au mois de juin, accuse ce dimanche dans un journal allemand Nicolas Sarkozy d'avoir influencé les votes en faveur du Qatar pour l'attribution de la Coupe du monde 2022.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Sepp Blatter a voté pour les Etats-Unis concernant l'attribution de la Coupe du monde 2022 et accuse Nicolas Sarkozy d'avoir influencé le vote en faveur du Qatar © MaxPPP)

Les soupçons de corruption qui pèsent sur la Fifa concernent notamment l'attribution de Coupes du monde. Et parmi elles, la Coupe du monde au Qatar prévue pour 2022. Sepp Blatter le jure aujourd'hui : il n'a fait que suivre l'avis du comité exécutif de la Fifa. D'ailleurs, Sepp Blatter a depuis rendu son vote public : il faisait partie des huit qui ont choisi les Etats-Unis. Le Qatar a obtenu 14 voix. Comment ? Par la grâce de Nicolas Sarkozy, et de l'ancien Président allemand Christian Wulff, dit simplement Sepp Blatter.

"Messieurs Sarkozy et Wulf ont tenté d'influencer leurs électeurs"

"Messieurs Sarkozy et Wulff ont tenté d'influencer leurs électeurs. Voilà pourquoi nous avons maintenant une Coupe du monde au Qatar, " explique le Suisse dans une interview publiée ce dimanche dans le journal allemand Welt am Sonntag.  Pour Blatter, les deux ex-présidents "devraient prendre leurs responsabilités."  

Marine Le Pen demande à Nicolas Sarkozy de s'expliquer

Sepp Blatter avait déjà affirmé en mai dernier que le Mondial au Qatar était une erreur. Il a aussi été accusé par le camp Platini, le dirigeant de l'UEFA, l'instance européenne du football, d'avoir divulgué en sous main l'existence d'un dîner, peu avant l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022, réunissant Nicolas Sarkozy, Michel Platini, et l'émir du Qatar. 

Ces déclarations de Sepp Blatter prennent déjà une tournure politique en France. Marine Le Pen, la présidente du Front National, a demandé ce dimanche à Nicolas Sarkozy de "s'expliquer devant les Français ".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.