Cet article date de plus de neuf ans.

Festival de tacles après l'annonce du salaire de Beckham au PSG

La star du football n'est pas encore arrivée à Paris que les politiques réagissent déjà à l'annonce de sa (possible) rémunération : 800 000 euros, un record en France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
David Beckham, le 28 novembre 2011 à Los Angeles. (ADEK BERRY / AFP)
La venue de David Beckham au PSG n’est toujours pas officielle, mais la polémique enfle déjà sur son salaire. Ce matin sur Europe 1, Eva Joly a jugé le montant annoncé, 800 000 euros brut, “choquant”. Elle y a vu “un symbole de concentration, entre les mains de quelques-uns, de fortunes colossales”. Le député PS Bruno Le Roux a, pour sa part, fait le parallèle avec les dirigeants d'entreprises, rappelant que “le gouvernement n’a pas voulu une loi limitant les hautes rémunérations”. 

L’ancien ministre UMP Yves Jégo a appelé Bertrand Delanoë (maire de Paris) et Jean-Paul Huchon (président de la région Ile-de-France) à revoir les subventions publiques accordées au PSG, “un club de football qui a manifestement les moyens de dépenser sans compter”. La semaine dernière, Bertrand Delanoë avait déjà fait part de son intention de baisser “considérablement” ces subventions.

Les 800 000 euros annoncés pour David Beckham correspondent à un salaire brut. Comme l’ensemble des footballeurs évoluant en France, le Britannique payera ses impôts dans notre pays. Pour en savoir plus, cet article de Slate.fr revient sur la fiscalité des footballeurs en Europe. La France et l'Allemagne sont les deux pays où les footballeurs payent le plus d'impôts.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.