Super Ligue : le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus visés par une enquête disciplinaire de l'UEFA

L'instance dirigeante du football européen ouvre une enquête disciplinaire contre les trois clubs ayant refusé de renier le projet de ligue fermée de plusieurs grands clubs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, le 3 mars 2020 à Amsterdam (Pays-Bas). (ROBIN VAN LONKHUIJSEN / ANP)

Après le fiasco de la Super Ligue de football provoqué par 12 clubs désireux d'organiser une compétition alternative à la Ligue des Champions, l'UEFA a annoncé mercredi 12 mai mener une enquête disciplinaire contre trois d'entre eux. Sont concernés : le Real Madrid, le FC Barcelone et la Juventus Turin, les derniers à refuser de renier ce projet mort-né.

L'instance européenne a annoncé la nomination "d'inspecteurs éthiques et disciplinaires" pour mener l'enquête, sans détailler les charges requises contre les clubs visés. Parmi les sanctions disciplinaires qui s'offrent à l'UEFA, la plus lourde serait l'exclusion de compétitions en cours et/ou futures. Les dirigeants madrilènes, turinois et barcelonais pourraient également être privés de toute activité liée au football.

Les neuf autres clubs épargnés

Parmi les douze clubs à l'origine de ce projet, neuf avaient décidé de se retirer rapidement de la Super Ligue (l'Atlético de Madrid, l'Inter Milan, l'AC Milan, Arsenal, Liverpool, Chelsea, Manchester City, Manchester United et Tottenham), face à la polémique qu'ils avaient créée. L'UEFA avait décidé de les réintégrer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers FC Barcelone

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.