Football : Barça renversant, Nkunku bouillant, Manchester United déprimant... Ce qu'il faut retenir du week-end européen

Le week-end européen n'a pas déçu, avec un grand Christopher Nkunku à Leipzig, une lutte pour le titre toujours plus indécise en Italie, et une conclusion complètement folle pour le FC Barcelone.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Cristiano Ronaldo (Manchester United) mine basse, Pedri (FC Barcelone) en furie, Christopher Nkunku (RB Leipzig) tout sourire : les hommes à la Une de votre récap du week-end de football européen  (Anthony Devlin / AFP - Jose Breton / NurPhoto / NurPhoto via AFP - Ronny Hartmann / AFP)

Même bousculé, le FC Barcelone ne touche plus terre. Christopher Nkunku non plus d'ailleurs avec Leipzig. La chute libre est en revanche bien plus pénible pour Arsenal ou Manchester United en Angleterre, tandis que l'AC Milan a choisi un bien mauvais moment pour faire du surplace en Serie A. Voici ce qu'il faut retenir des matchs disputés samedi et dimanche.

Chelsea se rebiffe, Arsenal et Manchester United plongent

Giflé quelques jour plus tôt par Karim Benzema et le Real Madrid en quarts de finale aller de la Ligue des champions, Chelsea n'a pas tendu l'autre joue. Les joueurs de Thomas Tuchel ont humilié Southampton sur sa pelouse (0-6) avec six réalisations inscrites en 54 minutes. Les Blues consolident leur troisième place, alors que leurs poursuivants ont globalement déçu. Arsenal a confirmé sa chute libre avec une troisième défaite en quatre journées, contre Brighton (1-2), qui n'avait plus gagné depuis deux mois.

Même déconvenue pour Manchester United, battu à Everton (1-0) et toujours septième. "C'est honteux de notre part, nous aurions dû remporter ce match", s'est emporté le gardien David de Gea. La C1 s'éloigne un peu plus pour les Red Devils. Le gagnant du week-end se nomme Tottenham, large vainqueur à Aston Villa (0-4) et qui confirme sa place dans le Top 4.

• Manchester City et Liverpool se quittent sans vainqueur après un match intense

Porté par un historique Christopher Nkunku, Leipzig se rapproche du podium

Mais qui arrêtera Christopher Nkunku cette saison ? Hoffenheim est la dernière victime de l'ancien Parisien. Leipzig n'a eu besoin que de la première période pour faire voler en éclats le TSG, 3-0 à la pause comme à la fin des 90 minutes. Cette victoire, qui ramène le club à un point du podium, porte une fois de plus le sceau de l'international français. L'attaquant de 24 ans a signé un but et une passe décisive pour porter son total à 17 réalisations et 12 caviars en Bundesliga. Aucun joueur français n'avait été autant décisif sur une saison du championnat d'Allemagne selon Opta (pas de données avant 2004/2005), tout simplement. Seuls Mo Salah, Karim Benzema et Kylian Mbappé ont signé plus de 15 buts et 10 passes dans un championnat européen cette saison. Vivement le Mondial 2022.

Naples et le Milan ouvrent la voie à l'Inter

La course au Scudetto est un peu plus ouverte encore. La 32e journée n'a pas souri au Milan et encore moins au Napoli. Les Napolitains ont fait une très mauvaise opération en s'inclinant à domicile contre la Fiorentina (2-3), dimanche, plombés notamment par les recrues hivernales de la Fio, Jonathan Ikoné et Arthur Cabral, tous deux buteurs. L'AC Milan est pour sa part resté muet pour le deuxième match consécutif, cette fois sur le terrain du Torino (0-0) en conclusion de la journée. Vainqueur de l'Hellas Verone (2-0) samedi, l'Inter Milan se frotte les mains. Les Nerazzurri ne comptent plus que deux points de retard sur le voisin en rouge et noir, avec un match de retard, et chipe la deuxième place à Naples.

Le Barça survit à trois penalties et gagne dans le temps additionnel

A croire que le Barça est devenu intouchable sous Xavi. Les Catalans ont été sérieusement bousculés à Levante à l'image d'un Clément Lenglet en perdition lors de son quart d'heure passé sur la pelouse. Le défenseur français a notamment concédé le troisième penalty subi par le Barça dimanche soir, une minute seulement après son entrée en jeu. Marc-André ter Stegen en a sauvé un, et les remplaçants se sont mués en sauveurs. Pedri avait donné l'avantage aux siens avec le but du 1-2, avant que Luuk de Jong n'inscrive le but de la victoire à la 91e minute (2-3).

La première réalisation était l'œuvre de Pierre-Emerick Aubameyang sur un nouveau service d'Ousmane Dembélé, transfiguré. Grâce à ce quinzième match sans défaite de rang, et une septième victoire consécutive, les Catalans restent deuxième de Liga, à bonne distance du Real Madrid, un peu plus en route vers le titre après son succès contre Getafe (2-0).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers FC Barcelone

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.