Eusebio, légende du foot portugais, est mort

Le gouvernement portugais a décrété trois jours de deuil national.

L\'ancienne star du foot portugais, Eusebio (ici en Allemagne, à Gütesloh le 18 juin 2006), a tiré sa réverence.
L'ancienne star du foot portugais, Eusebio (ici en Allemagne, à Gütesloh le 18 juin 2006), a tiré sa réverence. (NICOLAS ASFOURI / AFP)

Un grand nom du football portugais s'est éteint. Eusebio est mort dans la nuit de samedi à dimanche 5 janvier à Lisbonne, annonce l'agence de presse Lusa. Eusebio da Silva Ferreira, âgé de 71 ans, est mort d'un arrêt cardio-respiratoire à 5h30, selon le Benfica Lisbonne. Il avait déjà été hospitalisé plusieurs fois en raison de divers problèmes de santé.

"La panthère noire" a notamment reçu le Ballon d'Or en 1965. L'ancien international portugais, originaire du Mozambique, une ancienne colonie du Portugal, a fait la gloire du Benfica Lisbonne, rappelle L'Equipe. Avec le club (où il est resté quinze ans), il a notamment remporté la Coupe des clubs champions en 1962, 11 titres de champion du Portugal et quatre coupes du Portugal. Il était "considéré comme un des meilleurs joueurs de tous les temps pour sa rapidité, sa technique, et la précision de son pied droit", écrit le journal sportif. Il avait aidé la sélection protugaise à décrocher la troisième place lors de la Coupe du monde 1966, dont il fut le meilleur buteur (9 réalisations).

Le gouvernement portugais a décrété trois jours de deuil national. Eusebio a "son nom gravé en lettres d'or dans le livre du football mondial", a déclaré Luis Marques Guedes, porte-parole du gouvernement aux médias. Son corps sera exposé dimanche après-midi au stade de la Luz, à Lisbonne, où les premiers supporteurs ont commencé à affluer pour déposer des fleurs.

Des hommages unanimes

Le maire de Lisbonne, le socialiste Antonio Costa, a également rendu hommage à l'ancienne gloire du football et a précisé que les drapeaux de la capitale portugaise seront mis en berne.

Le monde du football, unanime, salue un énorme champion. "Le foot a perdu une légende, mais Eusebio gardera à jamais sa place parmi les plus grands", a écrit le président de la Fifa, Joseph Blatter, sur son compte Twitter.

"C'est une des grandes figures du Portugal, un grand seigneur de notre pays. Je pense qu'il est immortel", a déclaré José Mourinho, entraîneur portugais du club londonien de Chelsea. Les stars portugaises du ballon rond, comme Cristiano Ronaldo, Luis Figo ont également réagi sur Twitter à la mort d'Eusebio.