Séville 1982 : le match France-Allemagne de légende

Si l'Allemagne est notre meilleur ennemi sur la pelouse, c'est qu'il y a un précédent. La demi-finale France-Allemagne de la coupe du monde 1982, à Séville. Les joueurs de l'époque en parlent encore.

FRANCE 2

Pour l'Allemagne, c'est une victoire éclatante au bout du suspens. Pour la France, la plus amère de toutes les défaites. Pour Harald Schumacher, l'Allemand, Alain Giresse le Français ou Michel Hidalgo, l'entraîneur, un souvenir commun : celui d'avoir disputé il y a 34 ans, presque jour pour jour, une demi-finale de légende. Ce soir-là, la France mène 3-1 dans les prolongations, mais dans les toutes dernières minutes du match, l'Allemagne égalise. Elle va s'imposer aux tirs au but.

Rêves anéantis

"C'est plus que de la déception, c'est de l'abattement", explique Alain Giresse, ancien milieu de terrain des Bleus. Tous les rêves de l'équipe de France sont anéantis. Et le geste qui a tout changé : la charge d'une rare violence du gardien allemand sur Patrick Battiston. K.O, le Français est évacué, l'arbitre n'a rien sifflé. "On a menacé de me tuer, d'enlever mes enfants, ce n'était pas une période facile pour moi non plus", témoignait en 2014 Harald Schumacher. Les excuses du gardien allemand ne changeront rien, ce match restera toujours un match hors norme.

Le JT
Les autres sujets du JT