Qualification pour l'Euro 2020 : l'équipe de France s'offre une solide victoire contre l'Albanie (4-1) et reprend la tête de sa poule

Les Français n'ont pas buté longtemps sur la défense adverse : après sept minutes de jeu, Kingsley Coman trouvait déjà le chemin des filets. 

L\'attaquant tricolore Kingsley Coman ouvre le score pour les Bleus face à l\'Albanie, le 7 septembre 2019 au Stade de France (Seine-Saint-Denis).
L'attaquant tricolore Kingsley Coman ouvre le score pour les Bleus face à l'Albanie, le 7 septembre 2019 au Stade de France (Seine-Saint-Denis). (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Les couacs ont eu lieu avant le match, pas pendant. Si l'avant-match de France-Albanie du 7 septembre au Stade de France a été marqué par la diffusion d'un mauvais hymne et d'excuses adressées au mauvais peuple, les hommes de Didier Deschamps n'ont pas fait de fausse note sur le terrain en s'imposant 4-1 dans ce match de qualification à l'Euro 2020. 

L'Albanie ne réussit d'habitude pas aux Bleus, mais cette fois, Kingsley Coman a évité tout scénario catastrophe face à une défense regroupée en ouvrant le score dès la 7e minute de jeu d'un pointu qui a pris à contre-pied le gardien Berisha. Olivier Giroud a corsé l'addition à la demi-heure de jeu, et si Antoine Griezmann n'avait pas raté un penalty, les Tricolores auraient regagné les vestiaires avec un avantage conséquent.

Les Andorrans attendus au tournant

Ce n'était que partie remise, puisque le même Griezmann a offert le troisième but à Kingsley Coman à vingt minutes de la fin. Belle soirée pour l'ailer du Bayern Munich, à la carrière internationale minée par des blessures à répétition. Jonathan Ikoné, l'ailier lillois, a ajouté la cerise sur le gâteau en inscrivant son premier but en bleu pour sa première sélection. L'Albanie a (un peu) gâché la fête en sauvant l'honneur sur penalty grâce à l'attaquant Sokol Cikalleshi dans les ultimes secondes de la partie. "On a fait un très bon match, du début à la fin, on était concentrés, et je pense que le résultat reflète la physionomie du match", estime Kingsley Coman, auteur d'un doublé, au micro de M6.

Forts de cette large victoire, es Français reprennent la tête de leur groupe de qualification, à égalité de points avec l'Islande, victorieuse de la Moldavie (3-0) et avec la Turquie, qui a peiné jusqu'à la 89e minute pour forcer le verrou andorran. Trois nouveaux points face aux mêmes Andorrans, plus coriaces qu'il n'y paraît,  mardi au Stade de France permettront d'envisager sereinement une qualification pour l'Euro.