Importations d'acier : l'Europe durcit le ton

L'Europe change de ton et de doctrine face au dumping chinois, en particulier sur l'acier. Elle va appliquer des taxes rétroactives sur les importations.

FRANCE 2

L'Europe déclare la guerre de l'acier. Ses ennemis : la Russie et surtout la Chine. Ces pays sont accusés d'importer en Europe à prix cassés un acier très résistant, utilisé pour construire automobile et container. Il fait chuter les cours. Aujourd'hui, Bruxelles veut frapper fort avec des taxes douanières plus élevées contre les produits russes et chinois avec des taxes douanières jusqu'à 35% à partir du mois prochain.

7 000 emplois perdus en 2015

Mais surtout, les 28 envisagent une mesure inédite : taxer les importations déjà réalisées depuis mai 2015. Un effet rétroactif dont les sociétés européennes de l'acier se réjouissent. "C'est historique, c'est un instrument autorisé contre la concurrence déloyale, pourtant il n'avait jamais été utilisé jusqu'à présent", témoigne Axel Eggert, de l'association de l'acier européen. L'an dernier, la sidérurgie européenne a perdu 7 000 emplois, notamment en raison de la chute des cours. Avec cette mesure l’Europe deviendrait-elle protectionniste ? Ce changement de cap pourrait concerner d'autres secteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT