Euro 2016 : les supporters privés d'alcool

Suite aux violents incidents entre supporters à Marseille, le ministère de l'Intérieur a décidé d'interdire la vente d'alcool à emporter les veilles et les jours de matchs, dans les zones sensibles.

À Lyon, ce lundi 13 juin, impossible pour les supporters belges d'acheter de l'alcool. "On est belges, on fait la fête, on boit des bières. S'il y a des hooligans, l'alcool ne va pas changer grand-chose. Ils viennent pour casser point barre", lance un groupe de supporters belges au micro de France 2. Une décision radicale dans certains commerces, mais la notion est beaucoup plus subtile dans d'autres. L'arrêté préfectoral ne vise que les supporters et parfois, il suffit juste d'enlever son maillot ou tout autre signe distinctif.

Une injustice ?

D'autant que les tentations sont partout ailleurs. La fan-zone, les bars et les restaurants ne sont pas concernés. Et là, l'alcool coule à flots, tandis que les gérants de supérettes doivent refuser des clients. "Dommage pour nous parce que c'est quand même les trois quarts du chiffre. Et puis savoir qu'il se vend de la bière directement dans la fan-zone c'est injuste. Et puis, on ne les empêchera pas de boire", confie une commerçante. Cette après-midi à Lyon, les supporters belges et italiens étaient très fraternels.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les supporters allemands à Lille, dimanche 12 juin, pour le match Allemagne-Ukraine, dans le cadre de l\'Euro.
Les supporters allemands à Lille, dimanche 12 juin, pour le match Allemagne-Ukraine, dans le cadre de l'Euro. (THIBAULT VANDERMERSCH / EPA)