Cet article date de plus de cinq ans.

Euro 2016 : l'Allemagne écrase la Slovaquie 3-0 et se qualifie sans trembler pour les quarts de finale

Parfaitement en place, la Mannschaft a rapidement pris le dessus sur des Slovaques volontaires, mais dominés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les Allemands Draxler et Boateng se congratulent lors de la victoire de leur équipe contre la Slovaquie, le 26 juin 2016 à Lille (Nord). (ARNE DEDERT / DPA / AFP)

La Mannschaft continue son parcours sereinement dans cet Euro 2016. L'équipe nationale d'Allemagne s'est qualifiée sans trembler pour les quarts de finale de la compétition en battant la Slovaquie 3-0, dimanche 26 juin à Lille (Nord). Les Allemands ont rapidement ouvert la marque par un défenseur, Jerome Boateng, d'une lourde frappe aux 20 mètres à la 8e minute, avant que Gomez à la 43e minute, puis Draxler à la 63e, n'alourdissent la marque. C'est donc une victoire toute en facilité qu'on remporté les hommes de Joachim Löw. 

Les Allemands ont donné une impression de facilité déconcertante, face à un outsider qui n'a que très rarement mis en danger la défense allemande. Manuel Neuer n'a toujours pas encaissé de but. Et la Mannschaft s'est permis le luxe de rater un penalty au quart d'heure de jeu. L'impression de gâchis qui prévalait après le triste 1-0 contre l'Irlande du Nord et sa kyrielle d'occasions manquées s'est envolée. "Rien n'est facile dans cet Euro. On a retrouvé un peu d'efficacité devant le but ce que l'on n'avait pas pendant les rencontres précédentes", commente sobrement l'attaquant Mario Gomez sur la télévision allemande ZDF.

"Italie, Espagne, c'est assez égal"

C'est le remplaçant Julian Draxler, titularisé pour la première fois attaquant gauche lors de cet Euro, qui a fait la différence. Il termine la rencontre avec le statut d'homme du match, nanti d'une passe décisive et d'un but. 

Ce sera peut-être moins simple lors du quart de finale qui les attend, puisqu'ils rencontreront le vainqueur du match Italie-Espagne, qui se dispute lundi à 18 heures. "Les grosses écuries arrivent maintenant, l'Italie ou l'Espagne, c'est assez égal", commente le gardien Manuel Neuer. Et à voir la prestation de son équipe, on est assez d'accord avec lui.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.