Euro 2016 : interdire l'alcool n'est pas si simple

Après les incidents entre hooligans à Marseille en marge d'un match de l'Euro, Bernard Cazeneuve a demandé aux préfets d'interdire la vente d'alcool. Une équipe de France 3 est retournée à Marseille.

France 3

Deux jours après les violentes échauffourées entre supporters, Marseille a retrouvé son calme. Mais les habitants sont en colère, comme cette commerçante du Vieux-Port. Samedi, elle a fermé son magasin en catastrophe et reste choquée par les scènes de violence. Pour elle, la vente de boissons alcoolisées doit être désormais prohibée.

L'alcool, enjeu économique

Dans ce bar du Vieux Port, la bière coule à flots. Interdire la vente d'alcool serait catastrophique pour le cafetier, qui devrait un quart de son chiffre d'affaires annuel pendant l'Euro. Les cafetiers marseillais réfutent toute responsabilité dans les violences de samedi et estiment avoir limité les dégâts grâce à des verres en plastique. Mais dans les épiceries de quartier, l'alcool est vendu dans des bouteilles en verre qui ont servi de projectiles samedi. Dans la "fan zone" de la ville, l'un des principaux sponsors de l'UEFA a écoulé samedi plus de 4 000 litres de bière.

Le JT
Les autres sujets du JT