Euro 2016 : 43 supporters russes en garde à vue, le préfet du Nord restreint la vente d'alcool

43 supporters russes, soupçonnés d'avoir participé aux violences à Marseille ce week-end, ont été placés en garde à vue. L'UEFA a sanctionné la Fédération russe de football : 150.000 euros d'amende et une menace de disqualification.

(Des supporters russes contrôlés ce mardi matin à Mandelieu-la-Napoule, dans les Alpes-Maritimes © MAXPPP)

La fin de l'Euro 2016 de football a déjà sonné pour 43 supporters russes contrôlés mardi matin dans les Alpes-Maritimes et placés en garde à vue ce mardi après-midi. Ils seront entendus à Marseille, selon le préfet des Alpes-Maritimes, Adolphe Colrat. Ils sont soupçonnés d'avoir participé aux violences le week-end dernier à Marseille. 

Ce mardi matin, vers 7 heures, ils ont été contrôlés par des gendarmes à Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes) aux abords d'un hôtel. Ils s'apprêtaient à quitter la Côte d'Azur en direction de Lille où leur équipe nationale rencontrera mercredi la Slovaquie. Ils ont refusé de sortir du car pendant plus de six heures.  

35 supporters ont finalement accepté de se soumettre aux contrôles d'indentité. Le consul général de Russie, venu de Marseille, leur a expliqué les procédures administratives et judiciaires auxquelles ils sont exposés.  Six supporters russes ont été conduits dans les centres de rétention de Nice et de Marseille, en vue d'être expulsés du pays, rapporte France Bleu Azur. 

A LIRE AUSSI ►►► Violences à Marseille : un mois à un an de prison ferme pour des supporters

Le préfet du Nord interdit la vente d'alcool

Le préfet du Nord annonce ce mardi l'interdiction de la vente d'alcool à emporter dans le centre-ville de Lille, à la veille du match entre la Russie et la Slovaquie, rapporte France Bleu Nord. L'interdiction entre en vigueur à 18h ce soir. Par ailleurs, les bars devront fermer à minuit mercredi et jeudi soir.

4000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour cette rencontre. Les contrôles sont renforcés aux péages du Nord, pour repérer d'éventuels hooligans en route pour Lille.

La Fédération russe de football sanctionnée par l'UEFA

L'instance de contrôle, d'éthique et de discipline de l'UEFA a rendu ce mardi midi sa décision à la encontre de la Fédération russe de football, après les débordements au stade Vélodrome. La Russie est condamnée à une amende de 150 000 euros et l'équipe russe risque une disqualification en cas de nouvelles violences dans stade. Cette menace reste en vigueur jusqu'à la fin de l'Euro.