Cet article date de plus de cinq ans.

Zidane prend la défense de Benzema

Zinedine Zidane "espère que, pour la France et pour le joueur, (Karim Benzema) ne sera pas suspendu de l'équipe" nationale en raison de sa mise en examen pour 'complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs' dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Zidane, actuel entraîneur de la Castilla, l'équipe réserve du Real Madrid, dit craindre l'annonce du président de la FFF, Noël Le Graët, prévue jeudi.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Zinédine Zidane et Noël Le Graët, lors de la Coupe du monde 2006

"On va attendre jeudi prochain, ce qu'il (Noël Le Graët) va dire. J'espère pour l'équipe de France et pour le joueur que ce ne soit pas cette décision (la  suspension, NDLR) qui soit prise", a indiqué l'ancien N.10 des Bleus, dimanche soir après un match de la Castilla (qui venait de battre le Portugalete 1-0). "Un joueur comme Benzema, c'est un joueur important de l'équipe, il peut apporter beaucoup de choses à l'équipe et je ne regarde que l'aspect sportif. J'espère qu'on ne regardera que cet aspect-là et que son affaire personnelle se réglera rapidement, c'est le plus important. Sur le plan sportif, se passer d'un joueur comme ça, cela peut être compliqué", a-t-il affirmé.

Alors que selon différents sondages, l'opinion publique se montre très défavorable à un retour de l'attaquant du Real en équipe de France, ce dernier a dénoncé cette semaine un "acharnement" dans une interview accordée à TF1. Malgré la situation pesante, Benzema a d'une certaine manière, donné raison à Zidane en en signant un doublé samedi en Liga avec le Real Madrid contre Getafe (4-1). Il est même sorti sous les applaudissement du stade Santiago-Bernabeu. Mais si sportivement, sa présence ne ferait aucun doute, il reste à savoir si d'un point de vue éthique, il reste le bienvenu dans la Maison Bleue. Si la FFF estime que sa présence nuit à la fois à l'image de l'équipe et au bien-être du groupe, l'actuel meilleur buteur en activité des Tricolores (27 buts en 81 sélections) pourrait bien rater l'Euro-2016 organisé en France (10 juin-10 juillet). D'autant que pour le moment, le contrôle judiciaire lui impose notamment de ne pas entrer en contact avec Valbuena, potentiellement sélectionnable...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Equipe de France de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.