L'ancien joueur de Manchester United Patrice Evra révèle avoir été victime d'agressions sexuelles lorsqu'il était adolescent

Dans un entretien accordé à un quotidien anglais et en marge de la sortie prochaine de son autobiographie, l'ancien latéral gauche des Bleus révèle avoir été abusé lorsqu'il avait 13 ans.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Patrice Evra a révélé s'être fait abuser sexuellement à l'âge de 13 ans.  (STEPHANE ALLAMAN / STEPHANE ALLAMAN)

A 40 ans, Patrice Evra a décidé de révéler publiquement les abus sexuels dont il a été victime alors qu'il n'était encore qu'un adolescent. Dans un entretien accordé au quotidien britannique The Times, vendredi 22 octobre, et avant la sortie de son autobiographie en anglais "I Love This Game" (à paraître le 28 octobre), l'ancien joueur de Manchester United est en effet revenu sur un épisode de sa vie qu'il n'avait jusqu'alors jamais évoqué.

L'ex-international français n'avait que 13 ans lorsque les faits se sont produits. Des faits qui ont "dévastés" sa mère lorsqu'elle en a pris connaissance, à en croire Patrice Evra. "C'était un moment compliqué pour moi, je dois encore en parler à quelques-uns de mes frères et sœurs et amis proches", explique-t-il avant de préciser : "Je ne veux pas que les gens aient pitié."

"Je ne veux pas que des enfants se retrouvent dans la même situation et aient honte d'eux-mêmes"

"C'était un énorme choc pour elle", poursuit l'ancien international tricolore, qui a pris sa retraite en 2018 après une dernière pige à West Ham. "Elle me disait que je ne devais pas parler de cela dans mon livre, que c'était privé, mais c'est quand je lui ai dit 'Maman, ce n'est pas à propos de moi, c'est aussi pour d'autres enfants', elle m'a dit qu'elle était OK, qu'elle comprenait. Je ne veux pas que des enfants se retrouvent dans la même situation et aient honte d'eux-mêmes"

"Je sais que le livre va changer la vision que les gens ont sur moi mais je suis plus qu'heureux d'en parler. Je suis une meilleure version de moi-même (...) la plus grosse pression a été de le dire à ma mère. Encore maintenant, c'est dur de lui en parler."

Patrice Evra déclare également qu'il n'a pas encore réfléchi sérieusement aux poursuites, même si sa mère avait suggéré de poursuivre l'agresseur, un ancien professeur, et qu'il avait reçu des appels de la police pendant son séjour à Monaco, où il a passé quatre saisons entre 2002 et 2006.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Equipe de France de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.