France-Canada : des Bleus timorés concèdent un fade 0-0 juste avant l'Euro

Pour son dernier match de préparation avant l'Euro, qui débute vendredi, l'équipe de France a été tenue en échec par les Canucks (0-0), dimanche à Bordeaux.
Article rédigé par Julien Faure
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Antoine Griezmann lors du match amical France-Canada, au Matmut Atlantique de Bordeaux, le 9 juin 2024. (ROMAIN PERROCHEAU / AFP)

L'Euro dans toutes les têtes et les jambes déjà dans les valises. Malgré un début de match emballant et convaincant, l'équipe de France n'a pu faire mieux qu'un match nul 0-0 face au Canada, au Matmut Atlantique de Bordeaux, dimanche 9 juin.

Ambitieux dans le premier acte, les Bleus ont peu à peu baissé en intensité, concédant même de nombreuses situations à leurs adversaires au retour des vestiaires. Si le rendu collectif est finalement décevant, certains joueurs comme William Saliba ou Ousmane Dembélé se sont mis en valeur, alors que N'Golo Kanté a disputé l'intégralité de la rencontre.

Bien partis, arrivés nulle part

Il ne fallait pas s'attendre à de grandes envolées de la part des hommes de Didier Deschamps, le contenu du match leur a donné raison. A huit jours de leurs grands débuts à l'Euro, face à l'Autriche à Düsseldorf lundi (21h), les Bleus ont joué une partition en deux temps, aux consonances très éloignées. D'abord offensifs et dangereux sur le but de Maxime Crépeau, le gardien canadien, les Français ont perdu le fil de leur match, pour le retrouver dans les dernières minutes, sans y ajouter l'efficacité.

Entre-temps, la maladresse chronique des attaquants des Canucks a longtemps permis à la France de ne pas être menée, alors que William Saliba a fait office de pompier de service (66e et 78e) et que Liam Millar a touché la barre d'une frappe enroulée dès le début de la seconde période (47e).

Opposée à un adversaire qu'elle n'avait plus affronté depuis 1986, l'équipe de France a pris soin de soigner la bonne tenue des relations franco-canadiennes en ne forçant pas la décision, alors que le Canada, en préparation à la Copa America, a montré quelques belles choses de son côté.

Evoluant essentiellement en transition, grâce au bon travail abattu dans l'entrejeu par Stephen Eustaquio et Ismaël Koné, qui cumulent à eux deux neuf ballons récupérés, les visiteurs auraient bien pu repartir avec la victoire. Il aurait cependant fallu plus de mordant à Jonathan David et Cyle Larin pour ne citer qu'eux, les Rouges ne cadrant aucune de leurs neuf tentatives.

Giroud, capitaine discret pour sa dernière en France

Capitaine pour sa dernière sur le sol français, Olivier Giroud aura longtemps symbolisé le manque de finition des Bleus qui ont pourtant réussi à se procurer plusieurs situations chaudes. Dans la première demi-heure, N'Golo Kanté a d'abord buté sur le gardien adverse sur un bon ballon d'Ousmane Dembélé (8e), Marcus Thuram a touché la barre dans la foulée à l'issue d'un mouvement à trois (10e) tandis qu'Antoine Griezmann a frôlé le cadre (19e).

Si quelques centres sont parvenus jusqu'à Olivier Giroud, le néo-californien n'a pas su exploiter les offrandes, alors que Randal Kolo Kuani a raté la balle de match de la tête seul face au but (90e). Kylian Mbappé, remplaçant et préservé au coup d'envoi, a disputé le dernier quart d'heure, se procurant une dernière occasion à la dernière seconde, alors que l'inquiétude est de mise pour Théo Hernandez, touché au genou et sorti par précaution à la pause, remplacé par Ferland Mendy.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.