Eliminatoires du mondial 2023 : Amandine Henry et Eugénie Le Sommer absentes de la liste de Corinne Diacre

A moins d'un an du début de l'Euro des Bleues en Angleterre, Corinne Diacre et ses joueuses disputent les qualifications au Mondial 2023. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Corinne Diacre, après un match entre la France et l'Angleterre, le 9 avril 2019. (SAMEER AL-DOUMY / AFP)

Deux grandes absentes à Clairefontaine. A moins d'un an du début de l'Euro en Angleterre (du 6 au 31 juillet), la sélectionneuse de l'équipe de France Corinne Diacre se déplace en Grèce et en Slovénie pour disputer les qualifications au Mondial 2023 (Nouvelle-Zélande et Australie). Pour ces deux matchs qui font également office de préparation à la coupe d'Europe de l'été prochain, Diacre n'a retenu ni son ancienne capitaine Amandine Heny, ni la meilleure buteuse des Bleues Eugénie Le Sommer.

La sélection sans ses figures historiques

A dix mois de l'Euro, Amandine Henry et Eugénie Le Sommer voient le maillot bleu s'éloigner. La non-sélection d'Amandine Henry fait perdre un pilier à la France. En plus de ses sept Ligues des champions, la joueuse est riche de 93 sélections avec les Françaises. Elle a disputé les trois derniers Championnats d'Europe, deux éditions des Jeux olympiques à Londres et Rio, et autant de Coupes du monde.

Titulaire en avril contre les États-Unis et blessée en juin, Le Sommer n'est pas non plus convoquée pour la rentrée, sans grande explication. "Le fait qu'elle soit aux Etats-Unis n'a pas du tout influencé mon choix du moment, mon choix du jour", a simplement répondu Diacre à propos de l'attaquante lyonnaise, prêtée à OL Reign jusqu'à fin décembre. En quelques mots, la sélectionneuse déboulonne pourtant une internationale aux 175 sélections, et 86 buts, meilleure buteuse de l'histoire de l'OL avec qui elle a remporté sept fois la Ligue des champions et dix fois le Championnat de France. L'attaquante a réagi sobrement sur ses réseaux sociaux, avec un simple mais sincère émoticône...

"Un chaos total" chez les Bleues

La non-sélection d'Amandine Henry est une demi-surprise, tant les relations avec Diacre se sont détériorées depuis l'automne dernier. Mais la sélectionneuse n'y a pas fait référence, préférant mettre en avant les dernières performances de son groupe, sans la Lyonnaise. "C'est une décision à un instant T", a-t-elle justifié depuis le siège de la Fédération. "Aujourd'hui j'ai une certaine stabilité, on a fait de grosses performances sur les derniers rassemblements" a-t-elle ajouté. "On a vu des choses très intéressantes avec ce mélange de jeunesse et de joueuses très expérimentées"

Depuis la désillusion des Françaises lors du Mondial 2019, où elles s'étaient inclinées en quarts de finale d'une compétition qu'elles disputaient à domicile, Corinne Diacre a largement été critiquée au cours des différents rassemblements des Bleues. Outre ses résultats sur le terrain, son caractère et sa mauvaise gestion du vestiaire lui avaient été reprochés par plusieurs joueuses. De grosses tensions avaient alors éclaté au sein de l'équipe de France après une interview assassine accordée par Amandine Henry au Canal Football Club, en novembre 2020. Mises de côté lors des qualifications à l'Euro 2022, ces tensions semblent refaire surface à l'approche des deux prochains matchs des Françaises, le 17 septembre en Grèce et le 21 en Slovénie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Equipe de France de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.