Dopage : les révélations intéressantes mais anonymes d'un médecin anglais

Au Royaume-Uni, 150 sportifs de haut niveau, dont des footballeurs de Premier League, se seraient fait prescrire par un médecin anglais des produits interdits. C’est ce qu’affirme ce dimanche l’hebdomadaire britannique le "Sunday Times" qui a enquêté en caméra cachée.

(L'affaire concerne du dopage sportif (illustration) © MaxPPP)

Ce n’est pas la première affaire de dopage révélée par le Sunday Times mais la livraison de ce dimanche pourrait bien être l’une des plus importantes.

Un panel très large de disciplines sportives

Filmé en caméra cachée, le médecin londonien Mark Bonar a affirmé aux journalistes du Sunday Times avoir eu un réseau de "clients secrets," parmi lesquels se trouveraient des footballeurs de Premier League, des cyclistes et des joueurs de tennis.

Le médecin parle aussi d’un boxeur britannique, d'un joueur de cricket et de champions d'arts martiaux. Mark Bonar aurait ainsi traité plus de 150 sportifs britanniques et étrangers avec des substances interdites telles que de l'EPO, des stéroïdes et de l'hormone de croissance.

Une enquête ordonnée

Aucun nom de sportifs n’a toutefois été révélé mais le ministre britannique des Sports, John Whittingdale, a immédiatement ordonné l'ouverture d'une enquête indépendante, se disant "choqué et très préoccupé" par cette affaire. L’UKAD, l’agence anti-dopage britannique, avait déjà lancé une enquête à son sujet dans le cadre d’une autre affaire qui avait été classée sans suite.