Cet article date de plus d'un an.

Football : après les propos de Noël Le Graët sur Zinédine Zidane, Didier Deschamps affirme qu'il aura "toujours beaucoup de respect" pour son ancien coéquipier

Le sélectionneur de l’équipe de France est revenu mercredi sur les propos polémiques tenus envers Zinédine Zidane par Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF), désormais mis en retrait de son poste.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Didier Deschamps à Nice, le mercredi 11 janvier 2022, pour le lancement de l'opération Pièces Jaunes. (VALERY HACHE / AFP)

Alors qu’il participait au lancement de l’opération Pièces Jaunes, mercredi 11 janvier, à Nice, Didier Deschamps a été amené à s’exprimer sur les propos méprisants envers Zinédine Zidane de Noël Le Graët, le président de la FFF qui s’est mis en retrait de son poste, en accord avec le comité exécutif de la fédération. Le sélectionneur, dont le contrat a été prolongé jusqu’en 2026, n’a pas commenté cette dernière décision, mais a reconnu que les propos de Noël Le Graët étaient "inappropriés"

"Je trouve que c’est une bonne chose qu’il ait pu présenter ses excuses à Zizou", a commenté Didier Deschamps, alors que Noël Le Graët avait déclaré, sur RMC, qu’il ne l’aurait "même pas pris au téléphone" si Zidane l’avait contacté pour prendre la tête des Bleus. Sans club, l’ancien entraîneur madrilène avait avoué, dans un entretien à L’Equipe, en juin 2022, qu’il avait "envie" de devenir le sélectionneur de l’équipe de France, "si l’opportunité se présente".

"Une rivalité sur le plan sportif"

"Evidemment, la situation sportive a mené à avoir une rivalité sur le plan sportif entre nous deux, voire pour certains à une opposition, a déclaré Didier Deschamps, à propos de Zinédine Zidane. Ce que je peux vous assurer aujourd’hui, comme hier, comme il y a des mois ou des années, c’est que j’aurai toujours beaucoup de respect pour lui, pour ce que l’on a vécu et partagé ensemble dans notre première vie de joueurs, mais aussi par rapport à ce qu’il est et à ce qu’il représente dans le football et dans le sport français". Relancé par un journaliste sur la mise en retrait de Le Graët, le patron des Bleus a refusé d'en dire plus: "Ce n'est pas prévu, ça ce n'est pas prévu aujourd'hui".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.