Cet article date de plus de cinq ans.

Didier Deschamps: "Le plus important c'est dimanche"

La victoire contre l'Allemagne (2-0) et la qualification pour la finale de l'Euro ont transporté un Didier Deschamps heureux: "C'est très bien ce qu'on a fait ce soir, on a souffert ensemble. Cette équipe a tout fait pour être aimé et c'est une grande fierté pour moi", a-t-il dit en conférence de presse. Mais il était déjà dans la finale contre le Portugal.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps (HANDOUT / UEFA)

Avez-vous déjà basculé sur la finale?
Didier Deschamps:
"Pas encore mais j'ai déjà parlé aux joueurs. On a que trois jours, c'est très court. Il faut savourer mais le plus important c'est dimanche. Il faut qu'on fasse tout pour arriver dans les meilleures conditions au match de dimanche."

L'histoire est-elle en marche?
D.D.:
"Cela faisait très longtemps qu'on n'avait pas battu l'Allemagne mais ça ne donne rien aujourd'hui, à part l'accès à la finale. C'est très bien ce qu'on a fait ce soir, on a souffert ensemble. Cette équipe a tout fait pour être aimé et c'est une grande fierté pour moi."

"On n'a rien lâché


Est-ce votre plus belle émotion depuis l'arrêt de votre carrière de joueur?
D.D.:
"C'est un grand moment parce que c'est une demi-finale de l'Euro, chez nous. On n'a rien lâché et c'est quelque chose qui me fait énormément plaisir."

Vous allez avoir un jour de récupération en moins que le Portugal. Est-ce un handicap?
D.D.:
"Evidemment. Le calendrier a été fait comme ça. A un moment, on a eu deux fois sept jours, c'était trop de repos. Là, on aurait aimé en avoir un peu plus mais on va essayer d'optimiser chaque heure qui va précéder ce rendez-vous."

"Griezmann fait bien jouer les joueurs autour de lui"

La France peut-elle aller mieux après cette soirée?
D.D.:
"C'est une très belle histoire mais on n'a pas la prétention ni le pouvoir de régler tous les problèmes des Français. On a ce pouvoir de leur procurer des émotions et de leur faire oublier leurs soucis. Il y a beaucoup de ferveur et il y a beaucoup de joie et de bonheur ce soir en France."

Griezmann est-il entré dans la cour des grands?
D.D.:
"C'est un grand joueur. Il l'a prouvé encore dans tout ce qu'il a fait. Il a été très généreux avec Olivier Giroud pour nous permettre d'avoir une équipe compacte. Il a de la vitesse et c'est un joueur très important. Il fait bien jouer les joueurs autour de lui."

Pensez-vous être la favori de la finale?
D.D.:
"Ce n'est pas parce qu'on a éliminé l'Allemagne qu'on des pouvoirs supplémentaires. On croit en nous et le Portugal croit en lui. Ce sera ouvert."

Vous avez un destin incroyable quand même...
D.D.:
"Le destin c'est le destin, on peut l'influencer mais chacun a le sien. J'ai eu le mien en tant que joueur, je n'ai pas eu à me plaindre, et en tant que sélectionneur j'ai beaucoup de fierté. C'est surtout pour les joueurs. Ce maillot, c'est la chose la plus belle qui me soit arrivée et pour tous les joueurs il n'y a rien qui peut être au-dessus. Cela n'a pas toujours été le cas mais ils en ont pris conscience."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Didier Deschamps

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.