Des supporters ultras du PSG condamnés à des peines allant jusqu'à dix mois de prison ferme pour une rixe en 2016

Les treize fans parisiens jugés s'étaient battus contre des ultras du Stade de Reims en banlieue de Troyes.

Une violente rixe avait opposé des supporters du PSG et de Reims aux abords de ce bar de Sainte-Savine, en banlieue de Troyes (Aube), le 16 avril 2016.
Une violente rixe avait opposé des supporters du PSG et de Reims aux abords de ce bar de Sainte-Savine, en banlieue de Troyes (Aube), le 16 avril 2016. (MAXPPP)

Treize supporters ultras du PSG, accusés de divers faits de violence lors d'une rixe contre des ultras rémois en 2016, ont été condamnés à des peines allant jusqu'à dix mois de prison ferme, mardi 6 novembre, par le tribunal correctionnel de Troyes. "Chaque peine est assortie d'une amende de 500 euros et d'une interdiction de séjour dans l'Aube pendant deux ans", précise le parquet à l'AFP. 

Invités par des supporters de Troyes à un match contre Reims, le 16 avril 2016, ces ultras parisiens n'avaient pas obtenu de places pour le match. Une rixe avait éclaté contre une soixantaine d'ultras rémois dans un bar de Sainte-Savine, dans la banlieue troyenne.

Au procès, le procureur a décrit des lancers de parapluies, de chaises, de queues de billard. Un supporter adverse s'était vu prescrire 35 jours d'ITT après ces violences. Mais aucun n'a porté plainte. Les prévenus, eux, ont nié toute implication dans la bagarre.