Football : Michele Kang officialise son rachat de l'Olympique lyonnais féminin et annonce la construction de son propre stade

La femme d'affaires américaine a officialisé jeudi son rachat de la majorité des parts de la section féminine de l'OL et annoncé plusieurs grands projets, dont celui d'un centre d'entrainement et un stade dédiés uniquement aux joueuses.
Article rédigé par Anna Carreau, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Michele Kang, nouvelle propriétaire de l'OL féminin, au Parc des Princes pour PSG-OL, le 2 octobre 2023. (MAXPPP)

Une révolution. Michele Kang, femme d'affaires américaine, a annoncé jeudi 8 février son rachat de 52,9 % de la section féminine de l'Olympique lyonnais lors d'une conférence de presse, au côté de Vincent Ponsot, récemment nommé directeur général de l'OL féminin. Celle qui est également propriétaire majoritaire du club féminin américain de Washington Spirit a fait part de ses ambitions d'aller au-delà des trophées et de "professionnaliser le football féminin".

"Notre accord est enfin cloturé, c'est officiel, confirme Michele Kang depuis le pupitre du Groupama Stadium. Je sais que tout le monde l'attendait depuis très longtemps, mais il ne fallait pas se précipiter. (...) Je suis ravie de vous dire que l'on veut faire avancer le football féminin. Ce n'est pas seulement gagner des trophées, mais aussi profesionnaliser la discipline. L'OL féminin a remporté beaucoup de trophées, mais certains clubs nous ont rattrapé, donc nous devons poursuivre nos efforts."

Un stade 100 % féminin, avec un public ciblé

Au-delà de l'officialisation de cette transaction, dans les tuyaux depuis la fin de la saison passée, la femme d'affaires de 64 ans annonce sa volonté de disposer d'un centre d'entraînement et d'un stade entièrement dédiés à l'OL féminin : "Nous avons un centre d'entraînement au point, mais surtout pour les hommes, et il n'est pas au niveau de ce que les femmes méritent. Nous allons donc l'agrandir, sans doute sur un autre site, et la prochaine étape sera le stade. Aujourd'hui, les féminines jouent des matchs importants au Groupama Stadium, mais la plupart des matchs sont au centre d'entraînement, avec une capacité de seulement 1 200 personnes, ce qui n'est pas acceptable. Il faut un entre deux. Nous allons construire notre propre stade, qui fera entre 15 000 et 20 000 spectateurs."

Récemment devenue propriétaire des London City Lionesses, club féminin de deuxième division anglaise, Michele Kang veut également mettre au point une méthode d'entraînement centrée sur la performance féminine, qui sera mise en place à travers ses différents clubs. 

"Les femmes ne sont pas des petits hommes, donc il ne faut pas les entraîner avec des méthodes comme les hommes et pour les hommes."

Michele Kang, propriétaire de l'OL féminin

en conférence de presse

Dernier point évoqué, celui de la mise en place d'une stratégie pour attirer davantage de public pour des rencontres féminines, avec notamment des sondages d'opinion sur le profil des supporters et des campagnes marketing.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.