Cet article date de plus d'un an.

Cycle menstruel : les joueuses de Manchester City ne porteront plus de shorts blancs à partir de la saison prochaine

Le club de football de première division anglaise a pris cette décision mardi, en accord avec Puma, pour satisfaire les demandes de ses joueuses, dans l'inconfort de jouer en blanc.

Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'attaquante Lauren Hemp célèbre son but lors du match de championnat opposant Manchester City à Leicester City à l'Academy Stadium (Manchester), le 15 octobre 2022. (MI NEWS / AFP)

C'est une petite révolution qui en appelle d'autres. Le club de Manchester City a annoncé, mardi 25 octobre, que les shorts de son équipe féminine ne seront plus blancs à partir de la saison prochaine. La décision découle d'une mise en avant par les joueuses de l'inconfort de jouer en blanc pendant les règles, qui réside dans la crainte qu'une fuite ne soit automatiquement révélée.

"Du fait des remarques faites par des joueuses, nous avons décidé de changer les tenues à la disposition de nos joueuses. Nous voulons soutenir [les joueuses] et créer le meilleur environnement possible pour qu'elles se sentent à l'aise et puissent évoluer à leur meilleur niveau" ont écrit City et son équipementier Puma, dans un communiqué commun, consulté par l'AFP. La décision prendra effet dès la saison 2023-2024.

Une problématique déjà évoquée lors de l'Euro 2022

Le sujet avait notamment été soulevé par l'attaquante de l'équipe d'Angleterre, Beth Mead, pendant l'Euro 2022, critique à l'égard des tenues des "Lionesses". Elle avait expliqué début juillet que la question avait été évoquée avec les représentants de Nike, le fournisseur des tenues de la sélection nationale. "J'espère qu'ils vont changer cela, avait-elle insisté. C'est très joli d'avoir une tenue toute blanche, mais parfois ce n'est pas pratique quand on est dans cette période du mois."

"Effectivement, ce n'est pas évident", avait abondé la défenseure et capitaine des Bleues, Wendie Renard, quelques jours plus tard, en conférence de presse. "On s'adapte, on est des joueuses de haut niveau et malheureusement, nous avons ça. Ça fait partie de notre vie. Mais c'est vrai que c'est une bonne chose, je félicite les Anglaises pour ça (...) S'ils peuvent faire de même pour nous, ça serait cool." 

Avant City, West Bromwich et Stoke City, pensionnaires de troisième division en Angleterre, avaient déjà annoncé prendre cette disposition plus tôt dans la saison, après consultation de leurs joueuses.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.