Eliminatoires CDM 2022 : Cristiano Ronaldo quitte le terrain furieux après un but refusé injustement

Cristiano Ronaldo a vu son but refusé injustement dans le temps additionnel contre la Serbie (2-2), pour le compte de la 2e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Le capitaine du Portugal a ensuite quitté la pelouse, furieux, en jetant son brassard au sol.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Cristiano Ronaldo, le brassard de capitaine à la main, après son but refusé injustement. (PEDJA MILOSAVLJEVIC / AFP)

C'est à n'en pas douter l'image de la soirée d'éliminatoires à la Coupe du monde 2022 samedi 27 mars. On joue la dernière minute du temps additionnel entre la Serbie et le Portugal quand Cristiano Ronaldo, à la réception d'un long centre, pense inscrire le but de la victoire d'une volée du droit. Le ballon a bien franchi la ligne avant que le défenseur strasbourgeois Stefan Mitrovic tacle le ballon pour le ressortir. L'arbitre refuse finalement le but, injustement. Problème, il ne peut faire appel à l'assistance vidéo et plus précisément à la goal-line technology car celle-ci n'est pas utilisée durant ces qualifications. Le score reste à 2-2 et CR7 enrage à l'encontre de l'arbitre néerlandais Danny Makkelie.

Le capitaine de la sélection portugaise refuse alors de reprendre le jeu et quitte le terrain, furieux. Cristiano Ronaldo prend directement la direction des vestiaires en jetant son brassard de capitaine au sol, fou de rage.

Durant ces éliminatoires, la VAR n'est pas utilisée par choix de l'UEFA. L'institution européenne était favorable à son utilisation avant de se raviser. Elle considère en effet que les contraintes logistiques et humaines sont trop importantes en temps de pandémie. Le Portugal peut, ce samedi soir, fortement le regretter alors qu'elle est deuxième position du groupe A des qualifications derrière son adversaire du soir, la Serbie, avec quatre points chacun.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cristiano Ronaldo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.