Création d'une "Super Ligue" de football : la "valeur" de la Ligue des Champions deviendrait "bien moindre qu'aujourd'hui", estime un économiste du sport

Douze grands clubs européens de football ont annoncé dimanche la création de leur propre compétition concurrente de la Ligue des champions.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
L'entraîneur du club de football de Liverpool brandit la coupe trophée de la Ligue des champions, le 1er juin 2019 à Madrid (Espagne). (BEN STANSALL / AFP)

Alors que l'UEFA annonce qu'elle exclura de ses compétitions les clubs qui participeront à une "Super Ligue" voulue par douze grands clubs européens, Christophe Lepetit, économiste du sport au Centre de droit et d’économie du sport de Limoges (CDES), estime que "sans 12, 15 voire 20 des principaux clubs européens", la "valeur" de la Ligue des Champions deviendrait "bien moindre qu'aujourd'hui".

franceinfo : Cette "Super Ligue" pourrait-elle à terme coexister avec la Ligue des champions ?

Christophe Lepetit : On peut l'imaginer en effet. Dans le basket européen, il existe déjà une superposition de compétitions entre l'EuroLigue, privée commerciale, et la Basketball champions league, fédérale. Une telle situation poserait de nombreuses questions dans le football.

Première question : quelle valeur aurait la Ligue des champions sans douze, quinze voire vingt des principaux clubs européens ? Elle serait probablement bien moindre qu'aujourd'hui et générerait donc un ruissellement d'argent moindre dans la pyramide du football.

Deuxième question : comment cohabiteraient cette "Super Ligue" et les compétitions domestiques ? Si les clubs participant à la "Super Ligue" avaient 350 millions d'euros de revenus garantis, cela ne fausserait-il pas les compétitions domestiques ? La superposition de ces compétitions privées et fédérales est bien possible mais elle aurait des conséquences qu'il faudrait analyser très précisément.

Quelles sont les armes juridiques à disposition de l'UEFA pour contrer ce projet ?

L'UEFA a annoncé que les clubs et les joueurs qui participeraient à cette compétition s'exposeraient à être exclus des compétitions domestiques voire européennes - sanctions peut-être moins impactantes puisque ces clubs et joueurs disputeraient la "Super Ligue" - mais aussi à ne plus pouvoir être sélectionnés pour jouer en équipe nationale, et participer à la Coupe du monde.

On peut se demander si ces sanctions ne pourraient pas être attaquées devant les juridictions nationales ou européennes et avec quelle issue.

Christophe Lepetit, économiste du sport

à franceinfo

Rien ne dit que la Commission européenne suivrait l'UEFA sur ces mesures qui empêcheraient une partie des salariés d'un club de pouvoir travailler, et qui interdiraient à une organisation privée de lancer une ligue concurrente au monopole exercé par les institutions sportives.

Pensez-vous que la création de cette "Super Ligue" aboutira réellement ?

C'est effectivement une menace qui plane sur le football européen depuis la fin des années 1990. On se souvient du projet de "Super Ligue" portée par le G14 en 1998, brandi jusqu'ici pour négocier des contreparties avantageuses avec l'UEFA. Pour le moment, il s'agit encore d'une menace mais une étape supplémentaire a été franchie puisque le lancement a été annoncé officiellement et un site internet a été créé. Reste à savoir maintenant si le projet va réellement aller au bout ou s'il rencontrera l'opposition des parties prenantes, notamment les joueurs qui sont pris entre plusieurs feux dans ce projet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.