Covid-19 : le président de l'OL propose un retour des spectateurs lors de matchs test avec jusqu'à 8 000 personnes

Ce retour du public se ferait lors des matchs de l’équipe féminine de l’OL, en D1 féminine et en Ligue des champions en expérimentant différentes répartitions du public. Jean-Michel Aulas espèrent une conclusion au mois d'avril.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique lyonnais, le 25 janvier 2021. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas participait samedi 20 février à une réunion avec la ministre des Sports Roxana Maracineanu et des représentants des clubs lyonnais de l’Asvel (basket) et du LOU (rugby) pour parler football et épidémie de Covid-19. Le dirigeant a ensuite annoncé sur franceinfo qu’il allait proposer des expérimentations avec "entre 4 000 et 8 000 spectateurs dans le Groupama Stadium, qui lui-même a une capacité de 60 000". Ce retour du public se ferait lors des matchs de l’équipe féminine de l’OL, en D1 féminine et en Ligue des champions.

Ces matchs test permettraient "de fournir, d'ici fin mars, un certain nombre de données statistiques", indique Jean-Michel Aulas. Plusieurs modèles seraient utilisés "avec des échantillons de personnes, soit qui ont été testées, d'autres pas testées. Certaines regroupées dans une partie des tribunes, les autres dissociées totalement".

Il espère des résultats "dans le courant du mois d'avril"

Ensuite, c’est une "analyse scientifique", qui permettra "d'élaborer les bases d'un protocole pour la reprise et le retour des spectateurs dans les stades et dans les salles", explique le président de l'OL qui espère des résultats rapides. "Si, dans le courant du mois d'avril, on a un certain nombre de données précises, on pourra à ce moment-là proposer un certain nombre de ‘process’ pour reprendre progressivement l'accès au stade".

Outre ces expérimentations, l’OL compte aussi "s'occuper des moyens d'accessibilité" dans son stade, "pour identifier là où le virus pourrait éventuellement se propager", précise Jean-Michel Aulas. Des expériences similaires seront proposées par l’Asvel et le LOU.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.