VIDEO. Le Tour de Thomas Voeckler. France-Croatie : comme en vélo, "ce n'est pas toujours dans les moments où l'on croit que ça va être facile que ça l'est"

Le consultant de franceinfo pendant le Tour de France 2018 pronostique une victoire de l'équipe de France, en finale de la Coupe du monde, mais dans la difficulté.

L'équipe de France a l'opportunité, dimanche 15 juillet à 17 heures, de remporter la deuxième Coupe du monde de son histoire. Pour cela, il faudra battre la Croatie en finale. Si Thomas Voeckler, consultant de franceinfo pendant le Tour de France, se dit "impatient qu'on soit champion du monde, impatient de revivre ce qu'on a pu vivre il y a 20 ans", il reste prudent. 

Je pense que ce sera moins facile qu'on le dit. J'entends depuis derniers jours "C'est sûr, on va gagner". Rappelons-nous, en phases de poule, c'est la Croatie qui faisait la plus forte impression

Thomas Voeckler

franceinfo

"Il faut se méfier. Si on fait un parallèle avec le vélo, ce n'est pas toujours dans les moments où l'on croit que ça va être facile que ça l'est. Ce n'est certainement pas terminé, ce ne sera pas facile. Sur un match, tout peut arriver", explique Thomas Voeckler, qui fait confiance à Didier Deschamps pour que son effectif ne s'enflamme pas. Il pronostique une victoire de la France : "1-1 dans le temps réglementaire, et 2-1 pour la France en prolongation. On va faire durer le plaisir et le suspens."

Un état d'esprit "extraordinaire"

Interrogé sur l'état de fatigue des deux équipes après un mois de compétition, Thomas Voeckler a estimé qu'"un sportif a envie de gagner, il en veut toujours plus. Sur le Tour de France, un coureur a gagné une étape ne se dit pas qu'il peut rentrer à la maison. L'équipe de France a envie, a les crocs". L'ancien maillot jaune poursuit : "Espérons qu'elle ait un peu moins bien géré sa préparation, qu'ils soient un peu émoussés. Ils ont un jour de récupération en moins."

Thomas Voeckler a salué l'attitude des joueurs de l'équipe de France, tout au long de la compétition. "Quel que soit le résultat de cette équipe de France, elle nous a fait plaisir. Les mecs ont joué ensemble. Ils sont montés crescendo. Même si on doit perdre en finale, l'image d'unité qu'ils ont montrée et le plaisir qu'ils ont procuré aux gens, c'est extraordinaire", s'est réjoui le cycliste.

Le gardien de l\'équipe de France, Hugo Lloris, lors de la demi-finale de la Coupe du Monde, contre la Belgique
Le gardien de l'équipe de France, Hugo Lloris, lors de la demi-finale de la Coupe du Monde, contre la Belgique (ETIENNE LAURENT / EPA)